NOS POLITICIENS LOCAUX

Répondre
au comptoir
Messages : 3308
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par au comptoir » jeu. 26 mars 2015 12:23

Chacun sait que nous avons sur notre commune deux élus schizophrènes. L’un pense que tous les bâtiments municipaux créés depuis une vingtaine d’année sont dus au financement qu’il a personnellement décidé et obtenu de la région, l’autre tentant de s’approprier toutes les actions municipales récentes.
Leurs résultats électoraux réciproques prouvent que les français en ont soupé de ces politicards de bas étage, qui ne savent que discourir et faire croire au petit peuple que sans leur présence la vie serait impossible
Le p’tit Jérôme tête de liste pour la première fois de sa longue carrière a réalisé aux élections municipales d’Emerainville un score de 26,97 % de 2008) Jamais le PS n’avait fait un aussi mauvais score sur notre commune.
Monsieur HULEUX en groupant sa famille, ses voisins a réalisé pour sa part un score de 10,90 % (Allié aux communistes, au front de gauche, et à tous les mouvements gauchistes, il a fait 13 % aux départementales). Cet homme s’améliore d’année en année.

milou77
Messages : 7734
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par milou77 » jeu. 26 mars 2015 17:49

Lorsque je lis à propos de Charlie dans un billet de notre élu qui se réclame de l'écologie :

" nous devons préserver la démocratie, les droits de l’homme et notre liberté de pensée"

Je m'inquiète ... ( publié dans le billet en date du 19 janvier dans la rubrique "expression politique" du site de la Mairie )

En effet, jusqu'à preuve du contraire, personne ne peut contester le droit à la "liberté de pensée" sauf peut être dans une chanson de Florant Pagny pour la rime ... En effet tous les êtres du monde pensent, même les chiens , les hyènes et les lombrics sans que personne ne puisse connaître la teneur de leurs pensées ...

Non, ce qui s'est passé dans la rédaction de Charlie n'a rien à voir avec la "liberté de pensée" mais bien avec la "liberté d'expression" , cette liberté qui permet de mettre en face les politiques et leurs contradictions !

Amoureux de la censure, ayez au moins le courage de vos "pensées" ...

Je m'étonne de la différence de qualité de rédaction entre ce billet qui n'aurait pas été publié dans le Lien N°73 en date du 19 janvier, par rapport au dernier de cette rubrique qui s'intitule "Amap, bio, plaine du Nord" en date du 12 février 2015 ...

Un document écrit en fin de soirée sous l'emprise de substances alcoolisée ou illicites ?

Il est en effet difficile d'imaginer que celui qui se présente comme un ancien "directeur d'établissement de santé" puisse ignorer à ce point la plupart des règles de notre belle langue qui est le français !

Tout le monde, moi le premier, fait des fautes d'orthographes, de grammaire ou d'inattention avec un doigt qui glisse sur le clavier. Mais le sachant, je fait marcher le correcteur d'orthographe et surtout je relis pour éliminer la plupart des fautes qui pourraient nuire à la compréhension de mon texte ...

Le fait de coller , "au fil de l'eau" les mots les uns après les autres sans aucun espace permet de mettre des textes plus long sur moins de papier ... Serais ce peut être dans un soucis écologiste de protection des forèts pour économiser le papier ?

Pourquoidanscecasnepascollertouslesmotslesunsaprèslesautressurlensembledutexte?

Peu importe , la forme du texte tel qu'il est actuellement nuit au fond et pour un responsable politique , sauf lorsqu'il n'y a effectivement pas de fond, c'est pour le moins étrange ...

Lorsque le texte d'un responsable politique sur le secteur est "pollué" par des fautes et que cela se produit plusieurs fois par lignes dans un texte de 30 lignes, cela peut, soit démontrer le peu d'intérêt que l'on porte à ses écrits, soit relève d'un simple mépris vis à vis des lecteurs et de soi même.

Vu la quantité de fautes, je me demande si cela ne relève pas plus certainement d'une sorte de pathologie schizophrénique ... Peut être que cela explique qu'il réclame la paternité des projets proposés et défendus par la municipalité depuis des années ?

Pour ceux qui n'auraient pas eu l'occasion de lire ce "morceau de choix", le voila tel qu'il apparaît aujourd'hui encore "dans son jus" comme on dit et ou je n'ai fait que mettre en gras les erreurs ou fautes que je voyais et qu'un enfant de CM1 peut corriger : ( ( http://www.mairie-emerainville.fr/tribunes.php )

"Nous sommes àla fin de l’année 2014, 8 mois d’une nouvelle mandature municipale que nous avons décidée positive et surtout tournévers les Emerainvillois.
Une campagne municipale chargée de rencontres citoyennes, pleine de richesses programmatiques, de ressources et d’idées.
Je tenais àvous informer qu’un nouveau projet écologique d’avenir est néàpropos des terres agricoles (Plaine Nord) jusque làinutilisées, détenu par Epamarne et situésur le territoire d’Emerainville.
Avec la création d’une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) d’oùnaitront des marchés de producteurs BIOS sur les deux quartiers d’Emerainville, Malnoue et le Bourg.
Cela m’a étésouvent rétorquécomme UTOPIQUE, oui bien sûr, mais il y a quelques années cette réplique nous était déjàassénée pour les ventes de produits équitables, l’écologie ne devait être qu’une mode, un effet passager, donc ne nous arrêtons pas en si bon chemin.
Oui des marchés, comme ceux que nous aimons fréquentés paisiblement en province, un parking qui se transforme pendant quelques heures en lieu de commerce et qui pourrait même être couvert . Une semaine sur deux, le samedi matin au Bourg puis àMalnoue, cela dynamiserait les autres commerces qui en ont besoin, avec un café, des commerces sur chaque site.
Ah oui! vous pensez que les légumes et les fruits bio locaux n’ont pas de grandes variétés en hiver, détrompez-vous !!! On vous apportera la preuve par l’exemple, peut-être l’occasion d’utiliser ses récoltes pour les plus jeunes qui fréquentent nos cantines scolaires, mais il faut un peu changer nos savoir-faire, nous avons làsur la commune l’UTEC non ? Des élèves et des professeurs de cuisine, ils enseignent la cuisine BIO pour les collectivités, voilàun complément qui sera bienvenu
. Un réchaud, un micro, un commentateur et nous voilàdans l’apprentissage par l’exemple avec mise àdisposition de recettes, échanges d’expériences venant de Bretagne, Savoie, Ardèche, etc.
Àcela vous ajoutez les producteurs de volailles, d’œufs et charcuterie locale, n’oublions pas le concours de Brie : Meaux, Melun, Nangis. Vous me suivez, tout ce qui se mange et se produit en Seine et Marne, nous avons beaucoup de richesses. J’ai déjàpris de nombreux contacts positifs, avec quelques refus faute de pouvoir fournir tous les marchés, mais un boulanger de Pontault-Combault est prêt àtenter l’expérience…
Il faut rêver, les légumes, peut-être les volailles et les œufs issus de La Plaine Nord d’Emerainville. Ce site sous peu sera un lieu de« production agricole urbaine »
voilàle phare du projet, 91.324 m2 de terrain, en limite du château et du bois de la réserve naturelle Denis le Camus et va être le lieu de production de 2 à4 agriculteurs BIO avec maraichages.
Les partenaires ABIOSOL, AMAP, les champs des possibles, GAB, les producteurs BIO d’ile de France, Terre de liens sont àce jour partie prenante. Un professeur de l’école d’architecture est très intéressépar l’expérience in vivo d’Agriculture urbaine, il défend l’idée d’alimenter Paris par sa région. Voilàun projet qui sera réalitéprochainement.
Par ailleurs, cela rassemblera toutes les générations et promet de belles rencontres.
Un lien àdévorer sans modération :http://reseau-amap.org/amap.php
Pour ceux qui en doute, une opposition constructive cela existe, cette c’est pas très simple, il faut apprendre de par et d’autre àce comprendre àce respecter, a ne plus être seul. Ce projet est un élément de cette option. Pour ma par, je pense en premier au bénéfice des Emerainvillois et non pas aux supposés retombépolitique.
Je ne vous dirais pas que c’est les bisounours, mais l’écoute et le respect arrive avec le temps et je m’en félicite.
Enfin, je vous informe être candidat EELV titulaire àl’élection du canton d’Emerainville, Roissy-en-Brie et Pontault-Combault en partenariat avec les partis de Gauche. Cette élection va être l’occasion d'une nouvelle dynamique politique, EELV, PG et PC réunis. Enfin un espoir de démocratie et de libertéd’expression pour notre commune.S’opposer àl’austéritépar des propositions de transition énergétique non délocalisable.Ce qu’il manque àce jour aux politiques c’est très souvent le courage et l’engagement. Le statut de l’élu est parfois dans la dépendance vis-à-vis de son parti, tous ne sont pas autonomes et retraités certes !

Bonne année 2015 Bonne année 2015 année 2015 Bonne année 2015 année 2015 Bonne année 2015
Un incident technique n’a pas permis l’édition de mon texte sur le “Lien”de janvier 2015, en conséquence de quoi, je vous souhaite àtoutes et tous une excellente année.Je vous rappelle que je tien une permanence en mairie tous les mercredis après midi, pour me joindre 06 08 01 21 68 ouhuleux.jacques@orange.frpour suive les projets, l’actualitélocale, les innovations écologiques, etc.


Je dis toujours : "le fond , le fond ! " mais lorsque la forme nuit à ce point au fond , je peut également dire " la forme, la forme ! " ... Lamentable !

au comptoir
Messages : 3308
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par au comptoir » sam. 28 mars 2015 15:24

c'est bizarre mais Abdoul n'a pas fait de remarque sur ce texte !!!!!! lui si prompt à nous les briser menus sur l'orthographe et sur la grammaire
serait il engagé politiquement pour permettre tout à la gooooooche

Michel Morin
Messages : 2501
Inscription : lun. 16 janv. 2006 19:26
Localisation : Emerainville (Bourg)
Contact :

Re: NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par Michel Morin » sam. 28 mars 2015 19:11

C'est juste que son clavier a la touche "espace" qui ne fonctionne pas très bien, de la même façon que le votre a la touche "point" qui est aux abonnés absents!
Politique ultra libérale: l'ULEM en a rêvée, Macron la fait!

au comptoir
Messages : 3308
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par au comptoir » dim. 29 mars 2015 09:09

tu as raison ce point est fondamental dans les circonstances économiques présentes

milou77
Messages : 7734
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par milou77 » dim. 29 mars 2015 09:34

Michel Morin a écrit :C'est juste que son clavier a la touche "espace" qui ne fonctionne pas très bien,
Effectivement cela peut être une explication logique pour les espaces... Pourtant la plupart des textes pondus même s'ils contiennent un nombre impressionnant de fautes d'orthographe à rendre fou un directeur d'école pédophile pour lesquelles il n'existe pas de touches au clavier, les espaces sont tous respectés ...

Cela ressemble plus au produit d'un état compulsif comme le tremblement de la main"gauche" de notre premier sinistre ... La gauche , un comble !

La Lufthansa recrute , et ils ont toutes leurs chances de reconversion vu les aptitudes au mensonge de leur PDG qui dépassent celles de nos socialistes et les qualités des équipes de recrutement de cette compagnie Allemande qui ne peut donc être que parfaite comme ses voitures selon la rumeur publique !

au comptoir
Messages : 3308
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par au comptoir » sam. 30 mai 2015 10:28

L’opposition émerainvilloise est composée de deux grands courants.
Le PS représenté par Monsieur Jérôme-Gaëtan qui ne fait rien et méprise ses électeurs
Il se réveillera six mois avant les prochaines élections municipales avec un bilan, non critiquable.(il n’aura rien fait).
Les verts, composés de Monsieur Huleux, sa famille, quelques amis qui n’habitent pas tous le champ tortu , ses très proches voisins, baignent dans l’hypocrisie la plus totale.
Comme leurs élus nationaux, ils veulent faire partie de la gouvernance sans faire partie de cette gouvernance.
Monsieur Huleux demande des responsabilités au sein de l’équipe municipale dans des domaines bien spécifiques (plaine nord et clos d’Emery) et dans le même temps conteste d’une manière virulente un certain nombre de décisions, dénonce (cela nous rappelle les heures sombres de notre histoire à Monsieur le préfet) le principe de la zone bleu sur le bourg et se conduit comme un véritable morpion prêt à s’accrocher à tous les petits différents qui peuvent régner dans la commune entre des adhérents d’association et l’association, entre l’association et la municipalité, entre les municipalités et ses habitants.
Le grand vert tente de faire son trou, de se faire connaitre, de se présenter, comme l’unique représentant de l’opposition, mais en utilisant les réalisations municipales et en tentant de se les approprier .
Il faut reconnaitre que si les socialistes ont disparus de notre ville, le grand vert fait beaucoup de bruit mais reste toujours au niveau du discours creux, ampoulé, et fréquemment incompréhensible.

au comptoir
Messages : 3308
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par au comptoir » dim. 31 mai 2015 11:54

Je m’ennuie, l’ULEM s’ennuie, ce forum s’ennuie.
Ce début de règne pour reprendre une expression de nos gauchooos locaux quelques mois avant les dernières élections municipales (ils écrivaient alors fin de règne) a vu l’opposition disparaitre, ses élus, sans doute, déménager et laisser la place à un seul d’entre eux, un grand vert qui est en opposition avec les roses et qui rame comme un forçat pour se faire reconnaitre.
Sur ce forum, plus d’adversaire pour nous distiller des k… sur les valeurs de la gauche, l’infaillibilité hollandaise, l’humanisme de nos ministres (DSK, et tous les autres), la mauvaise gestion de la droite aux affaires, ……
Ou sont les jupiter, et tous les gugusses qui faisaient semblant d’arriver sur notre ville et posaient des questions ingénues pour tenter de déstabiliser nos élus
Ou est mon amoureux, le nanar survivant, l’homme à la décapotable rouge qui dans ces derniers articles en était arrivé à nous faire des copies de journaux car il n’avait plus rien à dire.
OU est Vèvres ce doctrinaire, mauvaise tête pensante des verts locaux ?
Allez l’opposition assumez vos erreurs sur le plan national, n’ayez pas honte du merdier dans lequel vous nous avez mis, n’attendez pas début 2020 pour réapparaitre avec vos propositions impossibles à exécuter.
Je réfléchis à votre programme futur :
-disparition de la PM et de la vidéo surveillance pour des raisons de protection des délinquants;
-stationnement payant sur la totalité de notre ville (ce sont les solutions proposées aux villes voisines de goooooche)
-une gestion directe par les habitants avec création de comités d’immeubles, de quartiers…
-une augmentation des impôts locaux résultant de la mauvaise gestion (ou l’absence de gestion) de la ville (voir paragraphe ci-dessus)
-une urbanisation forcée et sans doute un deuxième clos d’emery (quartier que vous avez créé et qui fait encore vos délices) afin d’assouvir votre soif de pouvoir et passer ainsi le nombre d’habitants de notre ville à plus 10 000 (chiffre permettant à un maire d’être classé parmi les grands et d’être considéré par son parti).

au comptoir
Messages : 3308
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par au comptoir » ven. 3 juil. 2015 20:58

Comment peut-on pousser la duplicité à ce point. La liste ensemble pour Emerainville est constituée d’un peu de communistes déprimés, d’un peu de verts qui ne savent pas très bien où ils se situent et ce qu’ils veulent (à part contester) et d’un grand peu de voisins de Monsieur HULEUX.
Nous ne sommes pas particulièrement tendres avec les socialistes, cette partie de la gauche incapable de mener une politique cohérente et qui se réfugie dans le mensonge permanent pour cacher ses mauvais résultats, mais nous ne supportons pas les rats qui quittent le navire au moment du naufrage.
Que monsieur HULEUX et sa clique se rappellent qu’ils ont fait campagne pour l’élection de notre président actuel et que sans l’aide du PS, verts et communistes se retrouveraient à poils sans aucun député, aucun sénateur, aucune mairie etc…Bref sans rien.
Dans leur dernière bande dessinée, les verts locaux ont écrit un certain nombre de vérités au plan national, que nous pouvons faire notre, sous réserve de certaines affirmations péremptoires qui prouvent qu’ils n’ont pas encore tout compris. Ainsi la crise se pérennise uniquement en France, il n’existe pas de menace du chômage mais le chômage est bien là et plus important chaque mois.
Nous ne résistons pas cependant au plaisir de vous reproduire ce texte en totalité.
« à la faveur de la crise qui se pérennise, à la menace du chômage qui guette nos enfants la tentation du replis sur soi est aujourd’hui dangereusement forte. Les politiques libérales menées par la droite et le gouvernement actuel ne font que renforcer cette tendance. La pression constante pour diminuer toujours plus les dépenses publiques, la baisse de la dotation de l’Etat aux collectivités territoriales (moins 30 % en trois ans) aboutissent à un démantèlement progressif de nos services publics et à une érosion toujours plus forte de la cohésion sociale".

Naturellement ce texte ne provient pas de la bande à HULEUX et il doit s’agir d’une parution nationale du parti des verts que leurs adhérents locaux peuvent reprendre pour donner à leurs tracts un semblant de sérieux et de compétence.
La deuxième partie de « l’illustré » est malheureusement écrite pas les locaux et sombre dans le ridicule.
Les travers habituels apparaissent :
1 tout doit être gratuit (ils dénoncent pourtant dans le premier paragraphe l’étranglement financier des communes).
Monsieur HULEUX a sans doute résolu le problème de la quadrature du cercle et nous attendons ses explications pour nous permettre d’organiser tous les services municipaux, sans un sou provenant de l’ETAT, des contribuables locaux ou des utilisateurs des services.
2 les rêveries habituelles qui permettent d’endormir les sans dents et font l’apologie de la notion de partage et de convivialité (voir les immeubles sociaux conviviaux que notre grand vert désire construire sur Emerainville).
3 une démocratie directe à son service pour interdire toutes les actions municipales qui lui déplaisent et supprimer les notions de droit, de pouvoir législatif,, supprimer toute autorité dans notre pays qui serait alors géré par 65 Millions de Français dans le cadre de comité de quartiers, d’immeubles, voire d’appartements.
Il est évident que nous sombrerions dans l’anarchie puis très rapidement dans la dictature d’un homme ou d’un parti comme le montre l’histoire du monde.
Ce pauvre HULEUX devrait se rappeler que dans des cas semblables les premiers guillotinés ont été les rêveurs et les fleurs bleues.
4 la faute de la municipalité :
Emerainville n’est pas une cité dortoir de consommateurs anonymes qualification qui dans la bouche du grand vert est péjorative.
Les emerainvillois ont les pieds sur terre, ils ne dépensent pas plus que ce qu’ils gagnent, même si leur pouvoir d’achat a baissé depuis l’arrivée de la gauche. Ils voient tous les jours les actions municipales dans le domaine de la culture, des sports, de l’environnement, de la sécurité, du social et ils savent que la pression fiscale à Emerainville est des plus supportables.
Ils savent aussi que leur ville abandonnée à des rêveurs doctrinaires ne pourrait pas leur garantir une qualité de vie aussi bonne.

Le Maire
Messages : 147
Inscription : mer. 18 févr. 2009 14:11

Re: NOS POLITICIENS LOCAUX

Message par Le Maire » dim. 12 juil. 2015 13:09

Je voudrais reprendre une à une, les critiques principales que nos oppositions font à la municipalité et qu’elles développent sur les sites officiels légalement mis à leur disposition.
1) Pour les socialistes, nous sommes :
- des incompétents incapables d’avoir réalisé notre programme municipal après un an de pouvoir. Je rappelle que le mandat et donc nos propositions portent sur une durée de 6 ans.
-des ennemis du peuple dont la volonté principale est d’augmenter la participation financière des Emerainvillois, aux couts des services municipaux qui leur sont rendus. Jamais Monsieur IMPELLIZZIERI n’aborde le sujet de l’étranglement des communes par son gouvernement, étranglement qui a pour conséquence l’obligation pour les maires de trouver des ressources afin de compenser les baisses des dotations étatiques.
Rendez-vous en septembre pour les différentes manifestations prévues par les maires qui n’en peuvent plus.
-Refus de concertation : cette concertation existe à Emerainville, mais elle ne sera jamais au gout de nos adversaires, ni d’importance suffisante pour eux.
J’aime toutes ces critiques venant surtout d’un socialiste dont les élus nationaux ne brillent pas dans les domaines abordés.
Pour l’incompétence, je laisse les électeurs réfléchir sur l’état actuel de notre pays (chômage, pouvoir d’achat, dettes, activité économique…..)
Pour les prélèvements fiscaux et socios, je laisse l’électeur lire sa feuille d’impôt et la comparer avec celle de 2011 , et pour nos séniors voir le montant net de leur retraite.
Pour le manque de concertation, je note l’utilisation abusive du 49-3 et l’absence totale de négociation entre les communes, les régions, les départements, les intercommunalités et notre gouvernement sur la réforme de nos structures administratives.
Pour que la comparaison (nationaux-locaux) soit totale, il convient aussi de relever cette tendance aux mensonges, nécessaires, semble-t-il désormais à toute parution socialiste.
-Nous n’avons pas à respecter, les prises de positions des socialistes au conseil municipal (quand ils sont présents ou quand ils interviennent dans les discussions). Nous avons seulement à en prendre note et éventuellement à en débattre.
-Des prêts de salle ont été accordés à l’opposition, mais les socialistes ne les utilisent pas et la tribune politique du lien attend chaque mois leurs articles (quand ils arrivent).
2) Pour les verts, les différends sont beaucoup plus compliqués à analyser, car ils sont noyés dans un verbiage incompréhensible, dans des idées philosophiques mal digérées ou mal comprises.
De tout ce fatras, il, apparait, une volonté d’établir une démocratie directe qui s’opposerait à la volonté de la démocratie représentative et qui permettrait à Monsieur HULEUX de faire la loi dans notre cité.
D’après lui, les conseillers majoritaires, légalement élus sont des membres d’une monarchie communale dont les décisions « unilatérales », sont inacceptables désormais pour les verts locaux.
L’irresponsabilité de l’élu municipal est portée à son comble dans cette affirmation et je me dois de lui rappeler que si la constitution fait de la formule « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » une volonté évidente, l’article 3 de la même constitution affirme :
« La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. »
Il convient de raison garder, car toutes ces idées à l’emporte-pièce sous une image novatrice et révolutionnaire, pourraient remettre en cause, la totalité de notre démocratie notamment dans la période troublée actuelle.
Pourquoi supporterions-nous la « monarchie de la majorité parlementaire socialiste » qui ne représente d’ailleurs plus du tout la majorité du peuple aujourd’hui ?
Certes, Monsieur HULEUX perdu dans les hautes sphères, ne calcule pas les conséquences de ses affirmations, mais il est avant tout un élu.
Casser la démocratie représentative, organiser de véritables révoltes lors des conseils municipaux sont des actions d’irresponsables.
Il les a faites.
Le gout prononcé de notre élu vert (10,90 % des votes aux dernières municipales, 298 électeurs, contre 55,61 % pour les majoritaires) pour les médias, les pétitions et les déclarations intempestives ne troublait pas jusqu’à présent la bonne gestion de notre commune.
Il a son doute changé de spécialiste de la communication, mais il doit se modérer dans ses écrits, ses propos, ses actions.
Nous avons dû cesser notre tentative de collaboration avec lui, lorsque nous nous sommes aperçus, qu’il ne proposait rien mais s’attribuait le mérite de tout.
Les verts sont aussi menteurs que les roses.

Répondre