La commune

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: La commune

Message par au comptoir » lun. 31 juil. 2017 10:39

J’aime ce forum, j’aime les « tons employés », j’aime les différences d’opinions, mais tout cela n’est que bavardage de gaulois heureux de montrer leur différence et de se défier en permanence. Jules César a profité de ce défaut en son temps pour conquérir la gaule.
Messieurs vous n‘avez aucune influence sur la direction de notre pays, (à part votre petit bulletin de vote) et une fois les élections passées, non seulement votre avis ne compte plus, mais en plus nos politiques vous méprisent et vous mentent comme pas possible.
Il me semble donc plus raisonnable de m’occuper de ma commune compte tenu de la proximité des élus, d’une moindre complexité des problèmes (pas de problème monétaire, pas de budget en déséquilibre, pas de menterie possible sur les réalisations, comparaison très simple à faire entre les promesses électorales et la réalité de l’action municipale….)
De plus mes actions, mes revendications, mes désaccords seront pris en compte et je n’aurai pas le droit à la lettre « du répondeur ministériel de service » qui m’expliquera que ma demande est justifiée et que tout sera fait mais plus tard.
Face à l’hypocrisie de l’Etat qui diminue les moyens des communes et qui leur reproche des fautes de gestion dont il est le seul responsable, les Emerainvillois se doivent de prendre conscience de l’austérité qui leur est imposée, et en corollaire, la communication municipale doit s’étoffer, les réunions, du style petit déjeuners du maire, doivent se multiplier, en espérant naturellement que les électeurs seront présents et qu’il ne faudra pas attendre, comme souvent, que leur portefeuille soit attaqué pour qu’ils bougent enfin.
Il faut aussi prendre en compte qu’à la fin de ce mandat (2020), les communautés d’agglomération, deviendront maitresse du jeu, (elles le sont déjà un peu) les communes n’ayant plus que très peu de compétences.
Pourtant qui connait, le fonctionnement de notre PVM ? Qui connait ses compétences actuelles ? Qui s’intéresse à cette nouvelle collectivité ? Qui lit sur face book les articles d’emerainville au cœur chez PVM ?
Un projet de territoire est en cours de création et un projet local d’habitation, ces deux projets auront naturellement des conséquences énormes sur nos conditions de vie au quotidien.
Ne devrions-nous pas en oubliant nos querelles de politique nationale, créer un comité de défense d’Emerainville, comité apolitique sinon, il ne sert à rien, qui donnera son avis :
-sur les principales décisions prises par la communauté d’agglomération
-sur l’urbanisation sauvage qu’on semble préparer et vouloir nous imposer
-sur l’implantation des infrastructures communautaires afin d’éviter qu’elles se situent toutes dans les grandes villes de PVM (Chelles, Pontault, champs …)
Je pense que ces réflexions et ces actions seraient plus importantes pour nous que des débats stériles sur les mérite de MACRON, sur le nombre d’immigrés à recevoir, sur notre citoyenneté…….
Par contre tout cela ne peut pas se faire dans un fauteuil ou devant un écran, et il faut se bouger.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: La commune

Message par au comptoir » mer. 2 août 2017 16:43

pour emerainville cela fait déjà plusieurs années que cela existe.
Quant au sujet, je pense que le premier de tous porte sur l'urbanisation de notre ville et l'obligation que nous avons de construire des logements sociaux.
Nous pourrions ensuite discuter sur la communauté d'agglomération et sur ses compétences actuelles et à venir.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: La commune

Message par au comptoir » lun. 7 août 2017 12:50

Non non il ne s'agit pas de couardise. Tu tiendrais à peine un round.
Alors il parait que" les on nous a dit que" te rappelle les HSDNH formule reprise par tous les gauchos, pour cesser les débats, mais il est vrai que grâce à eux nous avons eu un président médaillée de la francisque.
Alors pépère il t'est impossible d'oublier les années 40.
Et tu te dis homme de progrès.
Mes compagnons qui refusent de répondre à tes posts saugrenus ont sans doute raison.
En Afrique tu pourras dénigrer ton pays et demander pardon pour la colonisation mise en oeuvre par ta gauche.
Tu es désespérant, et tu donnes désormais dans l'invective, à moins que traiter les gens d'étrons soit une formule de politesse dans ta famille.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: La commune

Message par au comptoir » lun. 7 août 2017 17:41

alors l'homme de progrès et de l'univers, devient de plus en plus vulgaire. Maintenant nous sommes des trous duc, il y a peu nous étions des étrons .
jamais nous n' avons écrit de telles horreurs.
Mon dieu que tu es laid, humaniste en chambre.
Allez on s'amuse un peu.
Oh ! Combien de HERNIE, combien de socialistes qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans un désert sans fond, par une nuit sans lune, sous l'aveugle Sahara à jamais enfouis !
Bonne chance pour l’Afrique
AFRICANO VOX

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: La commune

Message par au comptoir » lun. 13 nov. 2017 13:36

Ce 11 novembre je suis passé au cimetière d’Emerainville pour embrasser mes proches qui dorment dans ce lieu de repos.
J’ai constaté que le cimetière était très bien entretenu, que les haies étaient taillées, que le nombre de tombes abandonnées, était en diminution, que le monument aux morts rutilait et que ses drapeaux étaient propres.
J’attire l’attention sur le juridisme qui règne dans les cimetières et qui ne permet pas à la mairie, d’intervenir sur une tombe laissée à l’abandon sans respecter des délais très longs et des démarches très compliquées
J’ai également constaté que les feuilles mortes tombaient en automne (ça tout le monde le sait) sur les allées et que cela donnait au cimetière un certain charme bucolique
J’aimais bien aussi les allées lorsqu’elles étaient envahies d’herbes sauvages qui poussaient entre les gravillons. Cela augmentait le coté champêtre et cela diminuait le travail des services municipaux qui ne peuvent plus utiliser des produits phytosanitaires.
Je ne comprends pas les récriminations de certains visiteurs (en nombre très restreint heureusement) qui veulent sans doute des allées en béton ou la suppression de tous les arbres.
Je les invite à visiter plusieurs cimetières avant d’énoncer de telles bêtises.

Verrouillé