Nos politiques

au comptoir
Messages : 3301
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » jeu. 6 déc. 2018 14:47

Augmentations

CSG plus 21 %
Gaz plus 7 %
Fioul plus 36 %
Tabac plus 10 %
Electricité plus 17 %
Contrôle technique plus 23 %
Frais bancaire plus 13 %
Carburant plus 12 %
Timbre plus 10 %
Péage plus 23 %
Bus plus 3 %
Mutuelle plus 5 %
Stationnement plus 130 %
Forfait hospitalier plus 15 %
Assurance plus 3 %
Carte grise plus 15 %
Comment peut-on être aussi nul pour imposer de telles augmentations (qui font suite à d’autres augmentations) à son peuple sans penser qu’ il va crever de faim et qu’au final il ne peut que se révolter.
Mais d’où sortent ces élus, ces ministres ? De la noblesse, du haut clergé, de la grande bourgeoisie ? En percevant leurs émoluments mirifiques, en utilisant les avions, les hélicoptères et les voitures de fonction avec chauffeur, savent-ils que certains français vivent avec 600 euros par mois et parfois moins ?
Savent-ils qu’ils doivent le respect à nos anciens, qui ont travaillé dur pour leur permettre de suivre des études ?
N’ont-ils pas honte de dilapider l’argent de l’état en se payant des festins à plus de 200 euros la tête (sans les vins)?
Ces réincarnations de Marie-Antoinette risquent de perdre la tête s’ils ne révisent pas au plus vite leur politique.

au comptoir
Messages : 3301
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » jeu. 6 déc. 2018 14:54

Ils n’ont toujours rien compris.
Les ministres sont les serviteurs du peuple, les députés sont les représentants du peuple souverain et non pas les souverains représentant du peuple.
Le rôle, des uns et des autres, est de servir leur pays qui est constitué de 66 millions de français sociologiquement tous différents.
Ils ne veulent pas de l’augmentation des taxes sur l’essence.
Il convient donc de supprimer cette taxe ou alors la démocratie n’a plus aucun sens.
Le moratoire est une mesure d’attente et la taxe pourrait réapparaître dans trois 4 ou 5 ans.
Il est bien évident, que les gilets jaunes n’accepteront pas cette mesure dilatoire.
N’est pas de Gaulle qui veut, n’est pas Napoléon qui veut, n’est pas Jupiter qui veut.
Après les évènements de mai 68, la légitimité du pouvoir semblant être remise en cause, le Général a organisé un référendum et il aurait très certainement donné sa démission si les résultats lui avaient été défavorables.
Il a du reste démissionné, quelles années plus tard après avoir perdu une nouvelle consultation moins importante d’ailleurs sur la régionalisation.
Notre jeune président pendant les élections présidentielles, a été encensé par les médias, soutenu par la grande finance, et par la jeunesse triomphante.
En un an et demi après devant ses attitudes, devant ses obstinations, devant son manque d’amour des français, il est fortement contesté, voire même fortement haït.
Il serait bon me semble-t-il qu’il organise un référendum sur sa politique en générale et qu’il en tire toutes les conséquences des résultats obtenus

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: Nos politiques

Message par milou77 » jeu. 6 déc. 2018 16:32

au comptoir a écrit :
jeu. 6 déc. 2018 14:54

Notre jeune président pendant les élections présidentielles, a été encensé par les médias, soutenu par la grande finance, et par la jeunesse triomphante.
En un an et demi après devant ses attitudes, devant ses obstinations, devant son manque d’amour des français, il est fortement contesté, voire même fortement haït.

Lorsqu'un élu du peuple est obligé ou pense qu'il est mieux de se cacher le soir pour aller voir en catimini une préfecture qui a vue son portail enflammé, cela en dit long sur les capacités de cet élu ...

N'est pas "couillu le caribou" qui veut ... encore faut il en avoir !

au comptoir
Messages : 3301
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mar. 11 déc. 2018 12:55

Il est indispensable, que des cours d’économie, soient donné à tous les élèves de France, par des instituteurs ou des professeurs, connaissant cette matière et non marqués politiquement.
Nous vivons dans une économie libérale, et il me semble, que le rôle de notre enseignement, est de nous faire comprendre les grands principes de la société dans laquelle nous sommes.
Cela éviterait sans doute, à nos collégiens, nos lycéens, nos étudiants de se révolter sans connaître réellement, qui fait quoi et les raisons pour lesquelles nous en sommes là.
L’ISF est un exemple flagrant de l’ignorance du contribuable qui emporté par la jalousie, par la volonté d’égalité, voire par la haine des riches, demande le rétablissement de cet impôt stupide, que l’ensemble des pays européens a rejeté depuis longtemps.
- Premièrement, cet impôt a toujours coûté plus cher qu’il n’a rapporté et ce constat seul interdit de le rétablir.
- Deuxièmement, notre président étant banquier, l’ISF a été supprimé pour toutes les fortunes investies dans l’économie (fonds déposés chez un banquier par exemple) mais maintenu sur la fortune immobilière, ce qui comme chacun sait, va favoriser la construction en France.
Il serait bon aussi, que tous les fonctionnaires, soient immergés pendant un an ou deux dans le secteur privé, afin de prendre conscience de la vrai vie économique du pays, de connaitre les problèmes du secteur privé, qu’ils sachent ce qu’un licenciement veut dire et qu’ils connaissent les côtés négatifs des normes que dans leur ignorance, ils ne cessent de pondre.

au comptoir
Messages : 3301
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » lun. 17 déc. 2018 13:17

Que d’hésitations, que de demi-mesures, que de morts, résultant en parti de politiciens refusant de prendre leurs responsabilités.
Nous sommes en guerre parait-il, mais notre système juridique est celui d’un pays en paix
Nous constatons les dégâts, et envoyons les pleureuses de service faire des discours sur les droits de l’homme de la femme, des enfants, sur la laïcité, l’égalité, la fraternité……
Nous n’anticipons pas les coups, mais les pleurons ; Un jour viendra où le peuple voudra se faire justice lui-même, s’il n’est pas protégé.
C’est un peu fort de café de constater que les attentats sont fait par des individus fichés bien connus de nos services de sécurité.
Les salafistes doivent être combattus, leurs mosquées fermées et leurs imams renvoyés dans leurs pays d’origine.
Les étrangers fichés, ne doivent pas rester en France, de même que les étrangers condamnés.
Attention, il peut apparaitre en France, des associations de défense, comme cela s’est produit dans les années 60 où l’OAS a répondu au FLN. Nos politiciens pleureront encore mais il sera trop tard

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: Nos politiques

Message par milou77 » mer. 16 janv. 2019 10:20

Je ne savais pas ou placer le texte publié sur Facebook par notre Maire relatif au dernier conseil municipal du 9 janvier et qui montre une fois de plus le mépris de certains politiques vis à vis de la population qui est censée les avoir élus même sur une élection de liste comme celle des Conseils régionaux ...
Les copropriétaires du Champ Tortu découvrent le début de la fin du sujet de la rétrocession de la rue du Champ Tortu si cher à nos écolos en tant que sujet de discorde entre la municipalité et les administrés ... Ceci dit la bétise de certains n'ayant pas de limites, j'attends la signature finale de ce processus qui aura ainsi inutilement coûté des dizaines de milliers d '€ aux copropriétaires.
Visiblement pas grand chose de neuf au niveau de la politique locale d'opposition ... Attendons le Marcheur masqué pour les prochaines !


Compte rendu du conseil municipal du 9 janvier 2019
Dans les rangs socialistes, était absente comme à son habitude, Mme TALBY qui fidèle à elle-même n’a laissé aucun pouvoir à un membre de sa liste.
Que s’est-il donc passé entre cette élue et son chef de file ? Que se passe-t-il avec les deux derniers survivants qui ne prennent jamais la parole au conseil municipal et qui semblent parfois surpris des discours de leur meneur ? L’un d’eux du reste désapprouve en privé, ce qu’il a voté en public. Discipline de parti oblige.
Aucune réunion préparatoire, aucun contact, entre les membres du groupe, soumission totale devant les idées du chef.
Notre patron socialiste serait-il un dictateur ?
Le conseil avait pour ordre du jour :
- Deux délibérations concernant la communauté d’agglomération (observatoire fiscal, gestion des eaux pluviales).
- Sollicitation de la protection fonctionnelle de M. le Maire qui désire porter plainte pour des injures dont il a été victime et qui figuraient sur le Facebook de M. IMPELLIZZIERI.
- Soutien à une résolution de l’association des Maires de France.
- Transfert de la rue du Champ tortu dans le domaine communal.
- Arrêt du règlement local de publicité.
- Réponse aux questions posées sur l’intercommunalité.
Les deux délibérations concernant l’intercommunalité, le soutien à la résolution de l’association des Maires de France, le transfert de la rue du Champ tortu ne posèrent aucun problème et furent acceptés à l’unanimité.
Il en a été de même du règlement local de publicité même si l’élu socialiste qui n’avait jamais assisté à aucune des réunions préalables (de même pour les membres de son groupe) se permit un certain nombre de réflexions, histoire de montrer que même s’il ne fait rien, il était là.
Par contre le groupe socialiste vota contre la protection fonctionnelle à accorder au Maire. Il refusa à la commune la possibilité de protéger ses élus, et admis comme légitime, normale et naturelle, l’insulte, à condition qu’elle s’adresse aux seuls élus de droite évidemment.
Ce vote est scandaleux et ne grandit pas ses auteurs. Il pourra sans doute un jour se retourner contre ceux qui l’ont prononcé.
« Ordures », « casse lui la gueule », « sans (mot interdit) » sont des expressions courantes désormais dans le langage de la gauche présente sur l’ensemble du territoire de PVM.
Aux dernières élections municipales, les noms d’oiseaux étaient plutôt du côté des verts qui en matière d’injures n’avaient alors de leçon à recevoir de personne.
Les roses, jaloux sans doute, ont progressé en cette matière, et sont devenus à leur tour des maîtres dans ce domaine. Les prochaines municipales sont pleines de promesses.
Pour finir le conseil, et afin de faire du vent, le leader socialiste, critiqua de nouveau la situation de M. le Maire à l’intercommunalité.
Comment peut-on reprocher un élu minoritaire chez PVM, de ne pas faire le travail alors que les élus majoritaires l’en empêchent ?
Il s’agit sans doute du dernier paradoxe socialiste à la mode.
De plus, venant d’une personne qui ne fait rien pour la commune depuis bientôt cinq ans, venant de la même personne qui a perçu pendant de longues années des indemnités de conseiller régional (indemnités supérieures à celles d’un maire d’une commune de 8000 habitants, et ne comportant aucune obligation de résultat, aucune responsabilité), l’accusation est pour le moins étonnante et émane sans doute d’une personne venant d’une autre galaxie.
Que faisiez-vous, Monsieur comme élu régional ? Que faites-vous aujourd’hui comme élu de notre ville ?
Il serait bon sans doute pour le maître à penser du groupe socialiste de faire connaître à la population émerainvilloise, non pas son travail pour la Ville car un seul mot suffirait (rien), mais son travail et ses résultats pour la Région ?
Cela pourrait être intéressant et permettrait de mieux cerner le personnage qui ne brille, à ce jour, que par des discours plus ou moins tronqués, des mensonges et des promesses fallacieuses, floues et jamais financées.

Homo erectus
Messages : 49
Inscription : mer. 6 févr. 2019 13:56

Re: Nos politiques

Message par Homo erectus » mer. 10 avr. 2019 12:38

Sous la royauté, nos nobles, méprisaient le peuple, le commerce, l’intérêt du pays, et avaient comme valeur principale, la gloire et l’honneur.

En remplaçant noble par énarque ou haut fonctionnaire, il n’est pas certain que les choses aient véritablement changé et je ne pense pas que les élus français, à Bruxelles, défendent sérieusement l’intérêt de notre pays, (j’ai tendance même à croire le contraire.).

Actuellement, l’ex-patron de Renault/Nissan/Mitsubishi est en prison, au japon, dans des conditions extrêmes, qu’aucun de nos gauchistes n’ont dénoncées.
Cette arrestation pour des raisons officielles que nous ignorons, mais pour des raisons officieux que chacun peut comprendre est due au refus par les Japonais d’avoir à la tête de leurs entreprises un Européen.

Je n’ai pas entendu au pays des droits de l’homme, de la liberté d’expression, de l’égalité total entre les êtres humains...... une seule réserve gouvernementale sur les raisons possibles, et même probables de ces incarcérations successives et moyenâgeuses.

L’accusé n’est peut-être pas exempt de tout reproche, mais l’affaire porte sans doute moins sur l’homme que sur les intérêts économiques d’un énorme groupe automobile français et européen, qu’un Japon homophobe voire raciste veut récupérer.

au comptoir
Messages : 3301
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » ven. 12 avr. 2019 19:19

Deux ans de prison ferme, qui se transforment, en deux ans de bracelet électronique, dans une splendide villa de Corse pour notre ancien ministre socialiste du budget.
Comme il a un projet de réinsertion, la loi est parfaitement respectée et puis l’Article 1er des droits de l’homme de 1789 ne stipule-t-il pas :
Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

L’utilité de monsieur Cahuzac a été et doit toujours être exceptionnelle pour donner lieu à ce régime de faveur.

Plutôt, que de contester l’impôt sur la fortune, (l'impôt sur la jalousie qui ne rapportait rien, qui n’a pas été supprimé, mais modifié aux bénéfices des banquiers), les gilets jaunes, après avoir lu La FONTAINE, pourraient se servir de ce procès pour demander, l’égalité devant la justice.

au comptoir
Messages : 3301
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mar. 4 juin 2019 13:10

La gauche socialiste n’existe plus, bonne nouvelle. Adieu la gauche caviar.
Les rares personnalités de la gauche libérale, se retrouvent désormais chez Macron.
LR est en crise, de nombreuses personnalités représentants la droite libérale, se retrouvent chez Macron et occupent les postes principaux du gouvernement (Premier ministre, ministre des Finances, etc.)
LR étant complètement dépecé, ses membres restants cherchent à se situer sur l’échiquier politique, mais si le Parti adopte une politique de droite molle : il est macroniste, et s’il adopte une politique dure, il est front national.
Enfin et pour couronner le tout, LR n’a plus de chef, et la guerre des personnalités le représentant va sans doute reprendre.
SARKO revient !!!!!

Homo erectus
Messages : 49
Inscription : mer. 6 févr. 2019 13:56

Re: Nos politiques

Message par Homo erectus » ven. 7 juin 2019 20:01

La fronde définit aujourd’hui la révolte d’un groupe parlementaire face à ses dirigeants au XII ème siècle ce fut le cas, avec d’autres acteurs bien évidemment, et cela aurait pu changer le cours de notre histoire.
actuellement, de tous bords, des élus frondeurs, critiquent ouvertement le parti qui les a portés au pouvoir, leurs dirigeants n’ont plus grâce à leurs yeux. Ils quittent sans états d’âme leur mouvement politique et se rallient à un autre, sans réelles convictions juste pour montrer qu’ils existent.
Plus personne n’y comprend rien ;
Certes il y a beaucoup de choses à revoir dans un monde en grande mutation ou tout va très vite. Mais dans le meli mélo actuel, impossible de réfléchir sereinement ;
A qui va profiter ce chambardement ? où va notre pays dans cette marmelade politique ?
Des élus nationaux aux élus communaux, chacun y va de sa petite revendication personnelle, de ses états d’âme du moment. L’intérêt général est bafoué au profit des intérêts individuels non avoués, mais « pour le bien du peuple », « l’intérêt des administrés » « le rejet du dirigeant du moment ».

Ce big bang politique ne sera pas sans conséquences, cette dislocation en menues constellations du monde politique ne représente -telle pas un véritable danger pour notre Nation ?
Pendant que chacun y va de sa belle voix, poussant sa chansonnette, il y a sûrement quelque part un renard très rusé qui risque de dévorer le fromage….

Répondre