Nos politiques

Durant la période électorale, le forum est verrouillé. Il ne vous est plus possible d'y poster ni de répondre aux messages mais vous pouvez accéder aux messages existants. Il sera de nouveau accessible fin mars 2020.
au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » sam. 10 nov. 2018 18:48

L’augmentation de la taxe sur les produits pétroliers, assortie de l’augmentation concomitante de la TVA qui se calcule aussi sur cette taxe (ça s’appelle l’impôt sur l’impôt) est sans doute la goutte d’eau qui va faire déborder le vase.
L’augmentation du prix des parkings, des amendes, des taxes sur les assurances automobiles, des péages d’autoroutes, l’augmentation du nombre de radars et la réduction de la vitesse, montrent à l’évidence une volonté de tondre les automobilistes sous naturellement des prétextes fallacieux, (l’écologie, la sécurité), mais avec en réalité le besoin de remplir les caisses d’un État en détresse financière.
La municipalité d’Emerainville, consciente des réalités et de l’obligation pour les Français d’utiliser leur voiture a depuis des années :
1 construit des parkings dont l’entrée est gratuite.
2 classé la moitié de la ville en zone bleue pour les personnes étrangères à la commune
3 refusé d’installer des horodateurs
Toutes ces mesures qui furent naturellement contestées par les oppositions (les verts étant allés jusqu’à chez Monsieur le sous-préfet réclamer l’annulation de la zone bleue) permettent aujourd’hui de ne pas avoir dans notre ville des problèmes importants de stationnement.
Les automobilistes ne sont pas rackettés à Emerainville du fait de la municipalité.
Quant à notre président, il trouve une grande similitude entre la situation de notre pays entre les deux guerres et sa situation en 2018.
Nous pensons pour notre part que certaines mesures prises par le conseil municipal de la Ville de Paris permettent davantage une comparaison entre la société actuelle et celle de l’occupation des années 40
L’alliance socialos-verts fait dans la capitale, des ravages dans tous les domaines (circulation, propreté, sécurité).
Tous ces bricoleurs irresponsables, proposent une application à installer sur notre portable, application permettant et encourageant la délation.
Les parisiens pourront désormais dénoncer leurs voisins, d’abord pour des faits de stationnement ou de vitesse excessive, mais la boîte de pandore étant ouverte, nul ne connait la nature des dénonciations futures
Quant à l’état macroniste, englué dans son problème fiscal, il ne trouve rien de mieux après une augmentation d’impôts que de distribuer selon des critères à déterminer, des bons de réduction d’impôts, aux personnes de son choix.
À la prochaine augmentation de la baguette il distribuera des tickets de pain, et sans doute après pour faire plaisir aux Veganes des tickets de viande
Bons de rationnement, tickets de pain, bons d’essence, cela rappelle les heures sombres de notre histoire comme disaient autrefois les socialistes quand ils parlaient de l’occupation.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » sam. 17 nov. 2018 15:14

Peut-on me dire les raisons pour lesquelles les oppositions emerainvilloises, refusent de venir aux différents débats publics qui leur sont proposés par Monsieur le maire et l’équipe au pouvoir.
Le dernier petit-déjeuner du maire était consacré aux finances de la ville (analyse du bilan 2017, des comptes à fin octobre 2018, et du budget prévisionnel 2019).
Devant un public relativement nombreux, l’opposition aurait pu faire connaître ses propres analyses du passé et ses différentes options pour l’avenir.
Devant cette absence permanente la population peut se demander s’il existe une ou des oppositions municipales à Emerainville
A la surprise générale la réponse est oui
Cette réponse appelle nécessairement une autre question.
Que fait-elle ?
À la connaissance générale la réponse est rien ou du moins rien d’utile à la commune
La présence socialiste (quatre élus) se résume à une visite par mois de l’un d’entre eux, lors du conseil municipal.
Ne connaissant rien aux affaires communales cette présence unique leur permet de contester tout ce qui est proposé et notamment du compte rendu du conseil municipal précédent qui ne reflète jamais la pensée profonde de leur premier de liste.
La présence verte (un élu) souvent présent aux commissions de travail, ne comprend rien à la teneur et aux conclusions des affaires traitées
Cet homme est d’une inutilité totale pour la commune et passe son temps à encourager, à aider, voir à conseiller (mal), tous les adversaires potentiels de la ville sans souvent connaître les dossiers et sans s’occuper du préjudice qu’il peut causer aux emerainvillois.
Cet Attila vert, avec sa poignée de HUNS, veut conquérir le pouvoir communal sans se soucier des moyens utilisés.
Plaise au ciel que ce politicien, ne détienne pas un jour la mairie et que notre cité ne tombe pas entre les mains de cet ayatollah vert

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » sam. 17 nov. 2018 15:21

Hamon refuse d’aller à la manifestation contre l’augmentation du prix de l’essence car d’après lui cette manifestation fait le jeu du Front National.
La famille Le Pen doit être contente. Elle va engranger un nombre incalculable d’électeurs automobilistes opposés à la politique fiscale de notre gouvernement sans distinction d’opinion politique.
D’après nos dirigeants tous les manifestants y compris les insoumis, les anarchistes les LR, les MoDem seront des frontistes qui s’ignorent.
Marrant
Mais revenons à Hamon. Ce pauvre ex socialiste, responsable avec Ségolène lorsqu’ils étaient au gouvernement de la révolte des bretons, (ce qui a coûté très cher au budget national et donc le contribuable), après avoir promis un salaire pour tous, veut aujourd’hui fixer le montant des impôts de chaque contribuable selon les services publics qui lui sont proposés.
Un habitant de la Creuse profonde qui ne possède pas dans son village de crèche, d’hôpital et de gare, ne paiera pas l’impôt et peut-être même touchera de l’État un bon pour l’aider dans sa vie journalière
Un banlieusard par contre bénéficiant du métro, des bus, des gares SNCF, sera surimposé.
Si, l’idée est plaisante et même si elle rompt la sainte et théorique égalité devant l’impôt, elle ne tient pas compte de la qualité des services proposés.
Ainsi pour un métro puant, pour des transports ferroviaires d’un autre âge qui ne respectent ni les conditions minimum d’hygiène, ni les horaires affichés, ni la continuité du service, il serait de bon ton d’accorder une diminution d’impôt
Il faudra aussi prendre en compte les conditions de vie, le climat qui entraîne selon les endroits une baisse ou une augmentation des charges de chauffage, la pollution de l’ère qui selon sa qualité diminue ou augmente le coût des frais de santé pour la collectivité…..
Il est regrettable que dans ce pays le fait d’être dans l’opposition permet de dire et d’écrire n’importe quoi et de faire n’importe quelles promesses dont aucune ne sera tenue
Il en est bien évidemment qu’il en est de même pour les communes et les projets électoraux qui sont présentés aux habitants.
Pour s’en persuader il suffit de relire le programme des deux oppositions municipales d’Emerainville lors des dernières élections.
Tout sera gratuit, des logements sociaux seront construits en grand nombre pour atteindre les 30 % de la totalité des habitations Emerainvilloises…, le clos sera enfin libéré, des toilettes sèches seront construites en grand nombre sur la ville, la PM sera désarmée, le paiement des parkings sera créé, des horodateurs installés dans les rues, le montant des amendes sera multipliées par 100 etc..
En plus petit EMERAINVILLE subira ce que Paris subit actuellement

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » sam. 24 nov. 2018 10:20

Une bonne ménagère fixe ses dépenses en fonctions de ses recettes.
L’intercommunalité Paris-Vallée-de-la-Marne et notre gouvernement (n’oublions pas que PVM est aux mains des socialistes et que notre Président Macron est un ancien socialiste) fixent eux, leurs recettes et leurs emprunts en fonction de leurs dépenses.
A un certain niveau d’endettement, les banques ne prêtent plus ou placent sous tutelle la collectivité locale (comme ce fut le cas pour l’interco du Val Maubuée il y a quelques années).
Pour le gouvernement, nous avons vu les problèmes, qu’un endettement trop important a causés à la Grèce, mise sous la tutelle des banques et de l’Union européenne.
Pour les dépenses, il faut pour les réduire :
- premièrement un courage certain et un refus du clientélisme.(voir ce qui se passe chez PVM)
- Deuxièmement choisir avec soin et en mesurant toutes les conséquences des choix retenus, les postes à diminuer, qu’ils ressortent du fonctionnement ou de l’investissement. La Cour des Comptes qui n’est malheureusement jamais écoutée, dénombre chaque année dans son rapport annuel les dépenses superflues et les moyens de les supprimer.
- Proposer aux français un programme clair d’économies, en leur rappelant par ailleurs, qu’il est impossible de ne pas accepter, les hausses d’impôts et vouloir en même temps, le tout gratuit et un assistanat total.
Economiquement, nous retrouvons les deux formes d’économies qui depuis la révolution bolchevick se sont opposés.

1) Une économie socialiste pure, dans laquelle le chômage n’existe pas, dans laquelle tout est fourni par l’Etat et dans laquelle chacun vit dans une douce médiocrité, sans travailler mais avec un niveau de vie digne des peuples primitifs.(c’est un peu le désir d’Hamon)
2) Une économie libérale dans laquelle il existe des riches et des très riches, des classes moyennes qui possèdent (ou qui possédaient) un niveau de vie correct et des pauvres composés d’immigrés économiques et de personnes déclassées.

La France socialiste a choisi la synthèse.
Notre économie ressort donc des deux régimes ci-dessus décrits et comporte les inconvénients et les avantages des deux.
Nous ne connaissons pas la pauvreté absolue, qui règne dans certaines classes sociales des Etats-Unis, et même d’Allemagne mais notre assistanat qui représente une charge de plus en plus lourde, est financée par l’impôt et par les classes moyennes qui n’en peuvent plus..

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » sam. 1 déc. 2018 12:54

Il parait d’après notre président que nous serions dans les années trente.
Pourtant pour qui connait un peu l’histoire de notre pays, nous vivrions plutôt dans les années d’occupation.
Un état tyrannique et qui n’est pas à l’écoute de ses habitants, à cause non plus de l’occupant mais de la finance, un état qui veut contrôler absolument tout et qui est prêt à tout pour y arriver .....
Ainsi parmi les exemples que nous pouvons citer, la dénonciation obligatoire des infractions est une de plus marquantes.
Depuis 2018 les employeurs sont tenus de dénoncer à la justice, leurs salariés auteurs d’infractions sur la route.
L’intention « parait bonne » car il s’agirait de réduire le nombre d’accidents routiers, mais cache la réalité qui est comme pour l’augmentation des taxes sur l’essence (avec un faux prétexte écologique, cette fois), de remplir les caisses de l’état,.
En cas de refus par ceux qui n’ont pas le "profil collaborateur," l’amende est de 450 € avec majoration de 1875 € en cas de non-paiement dans les 45 jours.
Attention, il ne suffit pas de payer l’amende simple, mais il faut au moment du paiement pour les professions libérales, les auto-entrepreneurs remplir un formulaire pour s’auto dénoncer. Sinon les 450 € sont dus.

milou77
Messages : 7740
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: Nos politiques

Message par milou77 » sam. 1 déc. 2018 14:15

Même s'il est vrai que le puvoir central prend de plus en plus de prérogatives, Il ne faudrait quand même pas déjà comparer notre Jupiter et le père de la Patrie des années 40 ... Pétain n'était pas gérontophile et de plus, ou se situe la ligne de démarcation ?

Pour l'instant,n à part Ruffin de LFI , Dupont gnan gnan qui ne représente que lui même et la Martine c'est plutôt le silence des agneaux ... Ils sont ou nos opposants au gouvernement actuel ?

Finalement les Gilets jaunes arriveront peut être à faire prendre conscience qunos politiques nous prennent pour des neu-neu ...

Aux prochaine, il faut surtout voter et pas s'abstenir car notre système électif ne tient pas compte d'une majorité d'inscrits mais de votants ... Il faudra voter pour les plus nuls du lot sans bien sur voter pour des partis déjà établis qu'il fait écarter vu leur manque de présence.

Je sais, c'est limite anarchique mais lorsque nous en sommes ou point d'avoir un roi des voleurs au perchoir, un Président qui couvre un barbouze marocain, un ministre du budget qui se plaint que pour 200€ tu ne peux plus inviter quelqu'un sur Paris , n'importe quel gugusse fera aussi bien au parlement Européen !

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » dim. 2 déc. 2018 11:53

La population française se révolte, l’insécurité règne dans nos quartiers difficiles. Le chômage augmente, les gens vivent sous le seuil de la pauvreté et nos députés discutent d’une loi sur la fessée.
Il ne s’agit pas naturellement d’une loi de la violence faite aux enfants (la loi existe déjà.) mais une loi contre la claque sur le cul que nous avons tous pris (personne n’en est mort).
Comment éventuellement, cette loi pourra t elle s’appliquer ?
Le bambin, ira-t-il porter plainte contre ses parents au commissariat de police ?
SOS famille, association nouvelle à créer et qui complètera enfin SOS enfants, SOS petits enfants, SOS femmes trop aimée, SOS cœur à prendre …, va-t-elle s’emparer de ce scandale ?
Nos députés, qui s’en doute, veulent faire croire qu’ils travaillent (voire l’administration qui crée des textes, pour justifier son existence) nous pondent des lois inapplicables et d’un ridicule consommé.
Ainsi, nous attendons avec impatience, la loi régissant les flatulences faites en milieu familial.
En effet, ces flatulences participent aux mêmes titres que celles des bovins au réchauffement climatique et peuvent en milieu fermé provoquer des allergies chez les victimes de ces gaz purulents.
A suivre

milou77
Messages : 7740
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: Nos politiques

Message par milou77 » mar. 4 déc. 2018 17:11

Et pendant ce temps la combien de nos politiques comme la députée de Paris membre de LREM questionnée chez Morandini et qui a été incapable de répondre :

L'un des deux hommes a demandé à Elise Fajgeles le montant du Smic actuel. Panne sèche de l'élue, qui n'a pas su trouver la réponse "Alors je, je... alors je vais vous dire, vous me faites une colle, en effet, je ne connais pas le montant précis" a-t-elle reconnu sur le plateau de CNews. Une réponse qui a provoqué l'indignation d'un des "gilets jaunes" présents, qui a préféré quitter le plateau.

Elle n'avait même pas un ordre de grandeur à donner ...Comme quoi, ils sont totalement "hors sol" et très très loin des contingences de la vraie vie !

Mais il faut dire que dans les 3eme et le 10eme arrondissements de Paris, il ne doit pas y avoir beaucoup de smicard ...

Pourtant elle va continuer à parader à l'assemblée ... Les député(e)s ne sont plus les représentants du peuple ?

C'est bien cela la nouvelle déontologie Macronienne !

Toujours est il qu'en ce qui concerne les "importantes mesures" annoncées, s'il est vrai que le gel provisoire des augmentations des carburants, de l'énergie et du contrôle technique ( ???? ) peuvent représenter pour certains un "moins à dépenser" , pour d'autres comme les retraités ils reconnaissent en cette période d'achats pour les fêtes l'effet CSG !

Et attention de ne pas se faire aveugler , il ne s'agit que d'un "moratoire" et pas d'une "annulation" ... la période de vacances l'année prochaine toujours très fertile en annonces d'augmentations pour la rentrée le sera encore plus !

Maintenant histoire de gagner du temps, la durée de vie du fusible Edouard Philippe ( version Française d'Edward aux mains d'argent ) est limitée ... Un remaniement calme le jeux pendant quelques semaines vu qu'on a pris l'habitude de ne pas tirer sur les ambulances !

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mar. 4 déc. 2018 17:36

Pauvre pays

La population française est dans l’insécurité
Le chômage augmente,
Les gens vivent sous le seuil de pauvreté, et
Nos députés discutent d’une loi sur la fessée.
Il ne s’agit pas naturellement d’une loi contre la violence faite aux enfants (la loi existe déjà) mais contre la claque sur le cul que nous avons tous pris et dont aucun d’entre nous est mort.
Comment éventuellement cette loi s’appliquera-t-elle ?
Le bambin, ira-t-il porter plainte contre ses parents au commissariat de police.
SOS famille, association nouvelle à créer, va-t-elle s’emparer de ce scandale ?
Nos députés, qui s’en doutent, veulent faire croire qu’ils travaillent (un peu comme l’administration qui crée des textes juste pour justifier son existence) nous pondent des lois inapplicables et d’un ridicule consommé.
Ainsi, nous attendons avec impatience, la loi régissant les flatulences faites en milieu familial.
En effet, ces flatulences participent aux mêmes titres que celles des bovins au réchauffement climatique et peuvent en milieu fermé provoquer des allergies chez les victimes de ces gaz purulents.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mar. 4 déc. 2018 17:47

Président

Notre bon Président, a écrit une lettre de 4 pages aux maires de France, lettre dans laquelle il affirme que :
Sa première promesse qui était de préserver les moyens financiers des communes a été tenue.
Selon lui, la dotation globale de fonctionnement est préservée.
Sans doute, peut-être, il se peut mais, la commune d’Émerainville a touché en 2012 une somme de 1 903 472, 00 € et en 2018 une somme de 949 735, 00.€
Ce n’est pas ce que l’on peut appeler la stabilité.
Evidemment, ce n’est pas la faute de notre Président de la République actuel mais, il fut un conseiller écouté, puis un Ministre de l’ancien Président Hollande.
66 millions de français sont aujourd’hui en colère, ils ne veulent plus supporter la baisse de leur pouvoir d’achat et l’augmentation des impôts.
En fait, sur 66 millions d’habitants, un seul, notre Président, considère que le pouvoir d’achat a augmenté et que les impôts ont diminué.
Qui a tort ?
Les français ne peuvent pas vivre avec le smic actuel
Ils veulent vivre dans un pays sécurisé sans zone de non-droit et avec une égalité parfaite des droits de chaque habitant.
ils ne supportent plus le mépris que ses élus lui portent (notamment les derniers) en les traitant d’incultes, de sans dents, de gens de peu, de séditieux, voire de nazis.

Verrouillé