Nos politiques

au comptoir
Messages : 3324
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mar. 4 avr. 2017 10:47

Je pense que la France, devrait s’humilier de nouveau et demander pardon à la chine pour la bavure policière commise par notre police récemment.
Imaginons une seconde, 6 000 français réunis sur la place Tiananmen afin de demander aux dirigeants chinois, justice pour un des leurs ?
Je pense, que la manifestation durerait à peine quelques secondes et qu’au mieux 6 000 français, après un passage en prison, se retrouveraient dans des avions en direction de notre beau pays.
Pendant combien de temps, va-t-on se laisser manger par des étrangers qui viennent sur notre sol, pour travailler, pour étudier et qui se permettent de nous faire…
La faiblesse de notre gouvernement et de nos pouvoirs publics, est écœurante.
Il en est de même du reste dans la petite île dénommée Guyane qui selon Monsieur Macron touche le Sahara. La population se révolte, car elle manque de tout mais nos médias ne donnent pas de détails sur les revendications dans lesquelles, la limitation de l’immigration et la sécurité, tiennent une place prépondérante.
Cette île paradisiaque, manque de tout, et à part le centre spatial dans lequel, j’espère, les ingénieurs français et étrangers sont logés convenablement , le reste du territoire ne fait pas honneur à la France et nos invités américains, européens et autres, doivent nous prendre pour des sauvages.

Michel Morin
Messages : 2516
Inscription : lun. 16 janv. 2006 19:26
Localisation : Emerainville (Bourg)
Contact :

Re: Nos politiques

Message par Michel Morin » mar. 4 avr. 2017 16:44

au comptoir a écrit :Monsieur Morin, je voudrais vous présenter mes excuses les plus plates et vous faire part de ma profonde admiration.
Je les accepte bien volontiers, vous pouvez aller maintenant!
Politique ultra libérale: l'ULEM en a rêvée, Macron la fait!

Michel Morin
Messages : 2516
Inscription : lun. 16 janv. 2006 19:26
Localisation : Emerainville (Bourg)
Contact :

Re: Nos politiques

Message par Michel Morin » mar. 4 avr. 2017 16:48

au comptoir a écrit : Nous sommes heureux que vous nous traitiez de nuls, car rien n’est plus satisfaisant que de se faire traiter de crétin par un imbécile
Ne vous méprenez pas, quand je vous appelle la bande de nullos, ce n'est pas dans mon esprit une insulte, c'est juste une description objective de ce que vous êtes, un peu comme quand je parle à ma compagne de mon voisin du deuxième et que je parle de lui en disant "le monsieur du deuxième avec la grosse moto" ou que je parle de la dame blonde toute seule avec deux enfants pour décrire la voisine du premier!
Politique ultra libérale: l'ULEM en a rêvée, Macron la fait!

au comptoir
Messages : 3324
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mar. 4 avr. 2017 18:51

C'est profond, c'est socialiste
mon Dieu ce que tu écris bien pour énoncer des konneries grosses comme toi

au comptoir
Messages : 3324
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mer. 5 avr. 2017 12:56

Nous apprenons avec surprise le vote du budget de Champs-sur-Marne par l’opposition de droite. Les Républicains seraient-ils devenus soviétiques tendance stalinienne ? Qu’en pensent les grands chefs des Républicains ? Nous rappelons à nos Kamarades que le budget est un acte politique qui justifie la totalité des actions engagées pendant l’année considérée et qu’une opposition qui a voté ce budget n’a plus de raison d’être. Qu’en pense LR ?

P.S. : Les Cocos ont toujours considéré les socialos comme des idiots utiles, les membres de LR feraient-ils partis de ces idiots utiles ?

au comptoir
Messages : 3324
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » lun. 10 avr. 2017 18:55

Ces socialos sont impayables et ils sont tellement impayables, qu’ils en deviennent pitoyables.
Bouboule était contre la finance et le candidat qui pourrait gagner la présidence avec derrière lui pratiquement toute l’équipe de Hollande, est un banquier.
Bizarre, bizarre.
La part du nucléaire dans notre électricité, devait diminuer considérablement, pour passer en une dizaine d’années de 75 % à 50 % sans savoir par ailleurs, comment augmenter la part des autres sources d’approvisionnement et sans savoir surtout (mais les socialistes gagnent bien leur vie) quel sera le nouveau coût d’électricité.
Pour diminuer la part du nucléaire, il faut donc supprimer des centrales.
Et Ségolène Royale, victime comme les autres du syndrome de la diminution dans l’augmentation, de se réjouir qu’une décision de fermeture non datée soumis à l’ouverture d’une autre centrale nucléaire et décidée par l’ EDF.
En un mot, elle n’a rien fait, (comme d’habitude) et elle passe la patate chaude, au prochain gouvernement.
Comment peut-on gérer un pays avec de tels irresponsables ?
Par contre et une fois n’est pas coutume la CGT a posé, des questions primordiales sur la centrale alsacienne.
Cette centrale est-elle exploitable actuellement sans danger (ou sans plus de danger qu’une autre) ? Son exploitation est-elle rentable ?
Bouboule et son ex peuvent faire semblant, leur promesse sur le nucléaire n’a pas été tenue.
Maintenant j’aimerais que l’on m’explique comment les énergies dites renouvelables pourront remplacer dans une telle proportion l’énergie nucléaire.
Va-t-on faire comme les allemands, rouvrir les mines de charbon et construire des centrales, polluantes ?
Va-t-on envahir notre territoire de moulins à vent qui ne produisent que lorsqu’Éole décide de souffler ?
Va-t-on se chauffer à l’énergie solaire quand le temps est au beau fixe ?
Tous les verts, tous ces faiseurs de mots, sont bien incapables de répondre à ces questions, comme du reste à tant d’autres

au comptoir
Messages : 3324
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mar. 11 avr. 2017 18:17

Avec les Poutoux avec les Arthauds, avec dans une moindre mesure les Mélenchons, nous nous retrouvons dans les années 50.
J’ai relu récemment certaines déclarations, de Duclos, de Marchais, de Waldeck Rochet et je n’ai pas trouvé de différences, entre les blablas de goooche et d’extrème goooche d’aujourd’hui et ceux d’hier.
Certes l’Humanité et les autres torchons gauchistes, ne font plus référence au petit père des peuples, et au grand timonier mais la révolution est toujours obligatoire.
L’économie est toujours entre les mains des salopards qui s’enrichissent avec la sueur des peuples.
Il faut diminuer le temps de travail, la retraite doit se prendre à 55 ans
Le smic (autrefois le smig) doit au minimum être de 1800 euros nets
La grève générale s’impose et la guillotine doit de nouveau être installée place de Grève.
Les allemands, les hollandais …. sont pliés de rire quand ils entendent ses Konn .. professées, excusez du peu, par une agrégée en économie. L’université arrive à former des cancres d’une telle stupidité que cela laisse abasourdi.
N’étant pas particulièrement un rêveur, je me pose un certain nombre de questions.
1er pour quelle raison les électeurs dont la majorité se trouve dans les classes moyennes et dans les classes défavorisées n’accordent qu’un ou deux pour cents de leur voix, à ces prophètes du bonheur.
2ème pour quelle raison les socialistes au pouvoir sous la 5ème (Mitterrand, Jospin, Hollande), n’ont pas tenté eux, qui selon leur dire, représentaient le peuple d’en bas, de réaliser ce programme merveilleux.
3ème pour quelle raison, l’URSS qui a tenté une égalité économique toute théorique entre ses habitants et qui a refusé les lois du libéralisme, a explosé sous la misère ?
Les régimes communistes qui prêchaient la liberté, avaient et ont encore à leur tête que des dictateurs (Staline, Mao, Ceausescu, Castro, kim jong-un)
Pour quelle raison chaque passage de la gooooche sous la 5ème a entrainé une baisse du pouvoir d’achat, une insatisfaction générale de la population, et notamment des classes moyennes, une augmentation considérable de l’influence politique de l’extrême droite…...
Notre pays a été pendant 5 ans représenté par un petit bonhomme mal fagoté (comme disait ma grand-mère), mal peigné, à la cravate de travers, et qui en plus jouait le rôle de Pierre Richard dans la chèvre.
Les 66 millions de français méritent mieux que ce représentant de commerce des années 50.
Poutou et Arthaud sont très gentils, mais qui peut imaginer Poutou représentant la France dans les grandes instances internationales.
Pour quelle raison, les programmes de gauche qui comportent naturellement, pour attirer les gogos une multitude de cadeaux, n’abordent jamais sérieusement leurs financements.
Le SMIC à 1800 € : qui financera les 800 € supplémentaires ?
Les petits patrons ? Ils ne peuvent pas embaucher, les charges étant trop importantes. Quant aux grandes entreprises, elles délocaliseront un peu plus.
En conclusion, du chômage supplémentaire.
La semaine de 30 heures, la retraite à 55 ans et les français face à cette inactivité imposée ne pourront plus financer leur régime de retraite, leur régime maladie, régimes, qui il faut le rappeler n’est pas une émanation de Dieu, mais une construction économique qui ne fonctionne bien qu’en fonction de la prospérité de l’état.

au comptoir
Messages : 3324
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » lun. 17 avr. 2017 19:42

Vous avez raison, il faut essayer Mélanchon pour profiter des bienfaits d une économie dirigée à la cubaine
Et puis ça nous changera un peu de ces idiots inutiles de socialistes qui dissimulent leurs échecs répétes par des mensonges plus gros qu eux
Si Mélanchon se plante on pourra toujours essayer le communisme, le vrai celui de Staline (le favori de MORIN), puis peut être après celui de Mao, qui ne manquait pas de charmes et enfin le socialisme utopique voire l anarchie
Nous nous allons nous marrer, mais je suis inquiet pour l avenir de les enfants car quand les pères son kkon, les enfants trinquent

au comptoir
Messages : 3324
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mar. 18 avr. 2017 12:17

vous avez raison, mais je ne peux pas inventer des dictateurs et je suis obligé de citer ceux que l'histoire a retenus.
volontairement je ne cite jamais PINOCHET pour ne pas faire de l'ombre à Jean luc qui aime les dictatures américaines
Mais vous êtes de goooche et donc très instruit et je m'étonne de votre ton et de vos conseils pour dormir le soir
je dors très bien et je vous remercie de vous inquiéter de ma santé. Je souhaite que la votre s'améliore car nous n'avons pas beaucoup de contradicteurs sur ce forum depuis l arrivée de la gooooche au pouvoir.
Enfin pour l'instant vous remplacez, MORIN, qui faiblit ces temps ci, JUPITER qui a disparu et tous les autres qui réclamaient en 2012 le changement, et en 2014 un nouvelle équipe municipale

au comptoir
Messages : 3324
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: Nos politiques

Message par au comptoir » mar. 18 avr. 2017 12:24

Je ne voterai pas …..
Sans vouloir entrer dans un pédantisme à la MORIN, je voulais simplement par cette citation aborder le thème de la dictature de la majorité et le régime démocratique sous ses différentes formes.
Mes réflexions portaient sur l’irresponsabilité de l’électeur. Nous avons les élus que nous méritons ou plutôt que la majorité d’entre nous mérite.
Cette majorité ne détient pas obligatoirement la vérité, elle se trompe parfois et oblige ainsi les minoritaires à partager les dégâts qu’elle occasionne.
« Instruire la démocratie, ranimer s’il se peut ses croyances, purifier ses mœurs, régler ses mouvements, substituer peu à peu la science des affaires à son inexpérience, la connaissance de ses vrais intérêts à ses aveugles instincts, adapter son gouvernement aux temps et aux lieux, le modifier suivant les circonstances et les hommes : tel est le premier devoir imposé de nos jours à ceux qui dirigent la société » (chercher l’auteur)
Il y a du boulot encore chez nous.
La souveraineté du peuple implique que chaque individu soit aussi éclairé, aussi vertueux, aussi fort qu’aucun autre de ses semblables (chercher l’auteur)
Ce postulat ne me semble pas très évident.
Ceci écrit, notre démocratie représentative est ce qui se fait de meilleur, mais rien n’est parfait.
La démocratie directe est possible lorsqu’un nombre restreint de citoyens est concerné, mais impossible dans un pays de 72 millions d’habitants (66 millions de français, 6 millions immigrés)
ainsi, au niveau communal, demandez, comme le voudrait le grand vert, aux Emerainvillois leur avis sur la totalité des décisions, conduirait à une paralysie du système et à un rejet par la population de cette sorte de gestion (voir le nombre de présents dans les comités de quartier,)

PS Pour, mes citations, elles sont toujours faites de mémoire et non vérifiées au mot à mot

Répondre