L'OPPOSITION ET LE TRAVAIL

Durant la période électorale, le forum est verrouillé. Il ne vous est plus possible d'y poster ni de répondre aux messages mais vous pouvez accéder aux messages existants. Il sera de nouveau accessible fin mars 2020.
Homo erectus
Messages : 67
Inscription : mer. 6 févr. 2019 13:56

L'OPPOSITION ET LE TRAVAIL

Message par Homo erectus » mer. 6 févr. 2019 18:15

Le Conseil municipal fut court, mais dense. L’opposition socialiste, ayant déserté une fois de plus le conseil, permit à monsieur Huleux de recevoir un cours sur la gestion budgétaire, et aux élus majoritaires, de réviser ce qu’ils savaient déjà, compte tenu des nombreuses réunions faites entre eux
Emerainvillois, émerainvilloises, sachez qu’une opposition sérieuse ne peut pas ignorer le rapport d’orientation budgétaire, document fondamental pour la vie de la commune, elle ne peut pas ne pas participer aux débats dans lesquels elle peut à loisir critiquer les options économiques, financières, environnementales retenues.

Zéro socialiste sur 4 points, c’est inadmissible. Quant aux verts nous ne savons plus qui dirige, qui commande, la cellule émerainvilloise de ce Parti, car, monsieur Huleux, semblait satisfait des documents reçus, reconnaissait que la commission des finances travaillait correctement et indiquait seulement, qu’il n’était pas d’accord et c’est bien normal sur les grandes options dégagées.
Pourtant, l’organe propagande de son groupe écrit rigoureusement le contraire.
Des socialistes n’existant plus, des verts en conflits internes, voilà l’état de l’opposition, à un an des élections.
Pour la défense des électeurs, pour la défense de sa ville, les « Y a qu’à » sont totalement insuffisants, comme le sont d’ailleurs les discours et promesses pour gérer une commune.
Il faut, un programme, des compétences, du temps et du travail.

-les gauches ont un programme composé de rêves (c’est ce que les lecteurs cherchaient jusqu’à maintenant.),
-Pour les compétences, il suffit d’entendre leurs critiques pour comprendre qu’ils n’en ont pas,
-Du temps : leurs absences permanentes aux commissions, et aux Conseils municipaux démontrent à l’évidence qu’ils n’en ont pas ou qu’ils ne veulent pas le consacrer à la commune,
Du travail : qu’ont-ils fait depuis six ans pour notre ville ?

Homo erectus
Messages : 67
Inscription : mer. 6 févr. 2019 13:56

Re: L'OPPOSITION ET LE TRAVAIL

Message par Homo erectus » sam. 9 févr. 2019 11:38

Pendant que les médias nous assomment avec leurs crises existentielles, permanentes, avec leurs droits de l’homme, notre gouvernement faisant fi des réalités financières et économiques a comme en 1968 baissés son pantalon devant les revendications des gilets jaunes désormais, noyautés par l’extrême droite, par l’extrême gauche, par les syndicats.

La révolte initiale était fondée et si le mépris pour le peuple de nos gouvernants énarques, ne les avaient pas empêchés de contenter à moindre coup, les justes revendications, l’affaire en serait restée là et chacun serait retourné paisiblement dans ses foyers.

Aujourd’hui, les nouvelles demandes portent sur la révision complète du système fiscal français, sur la remise en cause de l’organisation administratif du pays, sur la création d’un VI République, etc., etc.
La Cour des comptes (qui malheureusement n’est jamais écoutée.), a dans son dernier rapport constaté la fragilité de l’économie française, fragilité augmentée par les concessions du gouvernement faite aux émeutiers.

Nous sommes responsables des gens que nous avons élus (alors qu’eux sont responsables de rien) et si les élus sont des mauvais, il ne faut s’en prendre qu’à nous tous, (les minoritaires devants subirent la dictature des majoritaires en démocratie.)

La diminution des recettes de l’état, la baisse des impôts, la baisse de la pseudo-fiscalité verte, ne sont que des leurres si elles ne sont pas financées par des baisses de dépenses.
Cette vérité que tout chef de famille, confronté aux impératifs de son budget mensuel, comprend, ne semble pas avoir été saisie par toutes nos grosses têtes.
dont la plupart du reste, sont d’excellents orateurs, mais sans aucune formation sérieuse de gestionnaire.

Lors du Grand Débat d’Émerainville, certaines personnes présentes se sont posées la question suivante :
- Quelles dépenses diminuées ?
-dans le secteur sécurité (police, gendarmerie), nous manquons de tout, de personnels, de matériels…
- dans le secteur militaire, nous manquons de tout (de personnels, de matériels…)
- dans le secteur hospitalier, nous manquons de tout (de matériels de personnel, de structures).
- dans le secteur judiciaire, dans le secteur pénitencier, nous manquons de tout (personnel, structures, matériel)

Il serait bon de connaître le coût nécessaire, pour que l’ensemble de ces secteurs, à l’exception du militaire, se retrouve au niveau de leur équivalent européen.

Ainsi, à l’analyse, on constate la nécessité de dépenses supplémentaires qui ne peuvent être financées que par :
- une gestion serrée et donc une chasse aux gaspis dans tous les domaines , une chasse à la fraude sociale et fiscale ….
- la réduction globale du train de vie de l’état.
- une réorganisation complète des collectivités locales, réorganisation comprenant la suppression du département et de la plupart des comités d’agglomérations qui dans certains cas, comme PVM par exemple, nous coûtent une fortune et ne servent pas à grand-chose.

Homo erectus
Messages : 67
Inscription : mer. 6 févr. 2019 13:56

Re: L'OPPOSITION ET LE TRAVAIL

Message par Homo erectus » sam. 9 mars 2019 14:08

La gauche emerainvilloise et la démocratie directe.
A entendre les verts et les socialistes locaux, la démocratie directe s’impose de plus en plus, pour des raisons diverses qui comprennent sans doute l’incompétence ou les mensonges de nos dirigeants issus pourtant d’une élection populaire incontestable.
Je vois trois inconvénients au nouveau système proposé : .
1 Pour quelles raisons le peuple serait-il plus compétent pour prendre les grandes décisions nécessaires à la vie de notre pays alors qu’il est incapable d’élire des représentants (de gauche comme de droite) dignes de lui et qui manifestement se moquent des électeurs une fois l’élection gagnée ?
2 si chaque décision doit être prise par les 66 millions de français, quand travaillerons-nous, quel sera le cout global de toutes ces élections ? Il suffit de voir la vie des comités de quartiers (un des chevaux de bataille de la gauche ancienne) pour s’apercevoir que très rapidement ils sont désertés, les habitants ayant d’autres choses plus importantes à faire. Quant au prix de chaque élection : voir les mairies
3 cette demande est encore une vaste fumisterie pour permettre à nos gauchos d’avoir des propositions à faire. Autrefois, nous avions droit comme idée neuve qui devait repoudre tous nos problèmes à la collectivisation de l’appareil productif pour atteindre le paradis socialiste.
Enfin nos amoureux locaux de la démocratie directe pourraient, pour commencer, respecter la démocratie participative et venir voter ou donner leur avis aux différentes commissions municipales auxquelles ils sont conviés. Il est totalement ridicule de vouloir voter sur tout et à tout moment, et d’être incapable d’accomplir ce devoir dans sa petite commune.
Commission action sociale du 16 01 2019
1 membre de l’opposition présent.
Ils n’aiment pas le social ou s’en désintéressent
Culture sport vie associ du 08 01 2019
Opposition : 0 présent
du 25 02 2019
Opposition : 0 présent
Ils n’aiment pas la culture ni le sport, ni la vie associative
Finances du 15 01 2019
Opposition : 2 présents
Ils n’ont pas dit un mot en séance se réservant sans doute pour le conseil municipal
Appel d’offres du 08 01 2019
Opposition : 0 présent
du 15 01 2019
Opposition : 0 présent
du 28 02 2019
Opposition : 0 présent
C’est pourtant l’une des commissions les plus importantes
Restauration du 12 02 2019
Opposition : 0 présent
Ils veulent des cantines gratuites mais ne s’intéressent pas aux menus
Commission urbanisme du 09 01 2019
Opposition : 2 présents
Commission scolaire du 09 01 2019
Opposition : 0 présent
L’avenir de nos enfants ne les intéresse sans doute pas
CLSPD DU 07 03 2019
Opposition : 0 présent
Cette commission regroupe toutes les compétences de la municipalité en matière de sécurité, de social, d’urbanisme, d’éducation, etc…
Des représentants de madame le Préfet, de monsieur le Procureur de la République, de monsieur le commissaire de la police nationale étaient présents, mais personne de l’opposition.
Leur absence est identique dans les fêtes commémoratives, dans les spectacles, dans toutes les manifestations de nos associations, l’opposition brille par son inexistence.
Mais est-ce une opposition ou un ensemble d’individus recherchant des titres, des honneurs pour satisfaire leur ego sans se préoccuper de leurs capacités à remplir les fonctions convoitées ?

Verrouillé