LE MACRONISME

Durant la période électorale, le forum est verrouillé. Il ne vous est plus possible d'y poster ni de répondre aux messages mais vous pouvez accéder aux messages existants. Il sera de nouveau accessible fin mars 2020.
milou77
Messages : 7740
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: LE MACRONISME

Message par milou77 » lun. 8 oct. 2018 14:32

Voila une lettre à notre Jupiter d'un certain Michel Onfray qui détaille bien le personnage ...

Il devait être reçu dans une émission de France Télévision, mais après ce courrier il a été déprogrammé ... Pourquoi ?

Vu la longueur du texte qui dépasse les 10 000 caractères, je le coupe mais rassurez vous , la suite sera sur le prochain message !

La source es ici : https://francais.rt.com/france/54455-qu ... tre-a-manu


"LETTRE À MANU SUR LE DOIGTÉ ET SON FONDEMENT"


Votre Altesse,

Votre Excellence,

Votre Sérénité,

Mon cher Manu,

Mon Roy,

Mais aussi:

Mon Chéri,

Je me permets en effet cette familiarité, mon cher Manu, car des photos t’ont récemment montré partout sur la toile aux Antilles enlaçant un beau black, bodybuildé en prison et luisant de sueur tropicale, ce qui semblait te ravir jusqu'au plus profond – si tu me permets l’expression… Ton sourire béat montre en effet que ta dilection va plus facilement à qui accompagne son selfie avec toi d’un doigt d’honneur qu’aux intellectuels qui n’ont pas l’heur de te plaire parce qu’ils ne te font pas la cour. Décidément, tu sembles n’aimer que ceux qui te font savoir leur amour d’une façon qui ne prête pas à confusion: il faut t’enlacer torse nu pour te plaire, essuyer sa transpiration sur ta chemise blanche, et passer plus de temps en salle de sport qu’en bibliothèque. Je comprends dès lors que le philosophe Etienne Balibar, avec lequel tu dis avoir rédigé un mémoire universitaire sur Machiavel, n’ait plus le souvenir de toi. Il n’est probablement pas assez couvert de sueur, trop âgé et trop intellectuel à ton goût.

A ceux qui voudraient augmenter un peu leur culture, ce qui n’est pas de trop ces temps-ci, consultons l’encyclopédie en ligne Wikipédia, soyons fous! Elle nous donne cette signification du doigt d’honneur: "Le majeur dressé autour des autres doigts baissés évoque un phallus et le reste de la main, un scrotum". Traduction pour qui ne maîtriserait pas toutes ces subtilités lexicales, il s’agit tout bonnement d’un "doigt dans le cul". Le doigt, on voit bien à qui il appartient, le cul, on se tâte – si je puis dire! Est-ce le tien personnellement? Auquel cas c’est ton affaire, mais n’en fais pas un étalage public: un président, ça ne devrait pas faire ça comme dirait l’autre… Ce cul, est-ce le nôtre en tant que tu incarnes la souveraineté populaire? Est-ce celui de la France dont tu es le corps mystique? On ne sait. Mais cette fois-ci, ça nous concerne. Et permets qu’on puisse ne pas jouir d’une pareille intromission dans notre intimité sans notre consentement. Demande à madame Schiappa: c’est la définition légale du viol.

Quoi qu’il en soit de ce fondement et de son propriétaire, c’est proprement manquer de doigté envers la République que de se laisser mettre de la sorte en arborant ce sourire radieux qui témoigne de ton contentement. Pareil goût relève de ta vie privée qui est celle du second corps du roi, elle ne devrait pas affecter ton premier corps qui est politique et républicain. Ce sourire, c’est le même que tu arborais sur les marches de l’Elysée le jour de la fête de la musique en compagnie d’une brochette d’individus, eux-aussi férus de ce très subtil langage des signes. On ne dira pas que tu caches ton jeu. Il n’y a que les crétins pour feindre que tu dissimules. Tu es du genre à nous le mettre bien profond, pour dire clairement ce qui ne devrait pas te choquer sous forme de mots, puisque la chose te ravit quand elle se trouve exprimée sous forme de geste. Mais mettre ou ne pas mettre, là est la question…

Or, cette question, tu l’as franchement résolue. Car, depuis quelque temps, tu montres en effet que, toi ou tes services, vous n’avez pas grand souci de la légalité (je ne parle plus de moralité, on sait désormais dans quelle estime tu tiens toute morale…), je parle de légalité. En adoptant cet angle de vue, on voit bien comment tu nous la mets, tu nous le mets, tu nous les mets…

D’abord, premier doigt, il y eut cette étonnante évaporation de tes bénéfices en tant que banquier chez Rothschild: tu sembles en effet avoir habilement fait disparaître cette somme considérable de ta déclaration de patrimoine avant les présidentielles. Quid en effet des cinq millions d’euros que tu as engrangés comme banquier pendant huit ans et dont personne ne retrouve la trace ? (source : "Cinq millions d’euros en huit ans, où est l’argent, Emmanuel Macron?" dans Economie Matin du 16 février 2017). Cinq millions, ça en fait des billets de cinq euros que tu voles dans la poche des étudiants qui reçoivent l’APL!

Ensuite, deuxième doigt, il y eut cette soirée de levée de fonds à Las Vegas qui a permis, via des facturations de Havas-Business, le prestataire de service de cette soirée apparemment effectuée sans appel d’offre, donc illégalement, de dégager de considérables marges, en dizaines de milliers d’euros, pour le candidat que tu étais alors. Qui organisait ce genre de soirée fort peu légale ? Muriel Pénicaud, ton actuelle ministre du travail (source : "Déplacement de Macron à Las Vegas: la très chère soirée organisée par Havas" dans Le Parisien du 8 juillet 2017). Fillon est tombé pour trois costumes: cette seule soirée t’aurait permis d’acheter des pardessus et des pantalons pour tout ton gouvernement et leurs cabinets pendant de longues années. Or, ce ne fut pas la seule soirée ayant permis des largesses à ton endroit.

Troisième doigt, devenu président, il y eut l’affaire Benalla. Chacun a eu le loisir, durant ce feuilleton de l’été débordant sur la rentrée, de voir combien et comment tu couvrais qui te couvre. Entre mensonges, stratégies de communication, enfumage, intoxication, désinformation, instrumentalisation, bien malin qui peut désormais savoir où se trouve la vérité. Dans cette affaire, je veux n’en retenir qu’une. C’est une affaire dans l’affaire. Quand ton petit protégé s’est retrouvé en garde à vue, la police n’a pu effectuer une perquisition à son domicile pour cause de légalité: elle n’intervient pas la nuit. Comment se fait-il qu’une équipe ait pu être diligentée pendant ce temps-là au domicile de Benalla pour ouvrir son coffre et faire disparaître son contenu, dont des armes à feu? Qui a dit quoi, et à qui, pour que ce forfait qui entrave la bonne marche de la justice ait été commis? Et par qui? Il faudrait demander à feu Gérard Collomb et lui demander si ça n’a pas un peu à voir avec sa récente démission… On ne fera croire à personne que ce faux cambriolage ait pu avoir lieu à cette heure, dans ce lieu, dans cet endroit de l’appartement d’un homme que tu protèges contre vents et marées, sans que tu sois un peu au courant! Qu’y-a-t-il entre lui et toi pour que se trouvent détruites les preuves des coups tordus de cette affaire? De quels doigts et de quels fondements symboliques, ou non, est-il ici question? (source: "Affaire Benalla. Compagne introuvable, coffre-fort disparu… les zones d’ombre subsistent" dans Ouest-France du 23 août 2018)

A suivre !

milou77
Messages : 7740
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: LE MACRONISME

Message par milou77 » lun. 8 oct. 2018 14:43

Voila donc la suite qui confirme bien ce que je pense du personnage et de ses accolytes ...

Mais vu la logique de publication, lisez d'abord le message en dessous pour avoir le début.

LETTRE À MANU SUR LE DOIGTÉ ET SON FONDEMENT Suite et fin

"Puisque nous sommes dans la cambriole, ajoutons un autre forfait, ce sera le quatrième doigt, nous ne sommes pas bien loin de toute la main. Chacun sait désormais que la communication de monsieur Benalla, qui mettait tant dans l’embarras monsieur Collomb (un nom qui, je le jure sur ta tête, n’entre en rien dans ma métaphore filée du doigt et du fondement…), est pilotée par la Reine Mimi.

Qui est Mimi? Laissons parler les éditions Grasset qui publient bientôt une biographie non autorisée du personnage. Voici la quatrième de couverture du livre en question : "On l’appelle 'Mimi'. Michèle Marchand, la papesse des paparazzis, la gardienne des rumeurs, des secrets de la politique et des affaires. Elle collectionne les scoops sur les puissants mais elle a compris que le plus utile n’était pas de les vendre. Les posséder suffit. Et en parler, ici ou là. Elle ne dispose d’aucun titre officiel mais 'Mimi' se rend tous les jeudis à l’Elysée. Son agence de presse, Bestimage, a l’exclusivité de l’image de la Première Dame et de celles, privées, du couple Macron. (sic !) Une manne. Et une première. Jamais un couple présidentiel n’avait concédé un tel passe-droit à une 'petite marchande de photos'. Comment 'Mimi' a-t-elle pris le contrôle des secrets de Paris? Pourquoi lui est-il accordé tant de privilèges? Que sait-elle? Que tait-elle? Difficile d’enquêter sur cette femme, puissante et redoutée. Ses amis se taisent et ses obligés ont peur." Et puis ceci, qui ne manque pas de piment : "Garagiste, tenancière de boîte de nuit, mariée à des braqueurs puis à un policier, championne de ski, reine de la presse people… avant d’arriver au cœur du pouvoir. La vie de 'Mimi' est une énigme et un vertige."

On comprend que ce vertige en donne à d’autres. Voilà pourquoi, fort étrangement, l’appartement de l’un des journalistes a été cambriolé. Par qui? Toi seul le sait me semble-t-il. Ou Monsieur Collomb, qui a récemment fait ses valises… comme un voleur! Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que l’équipe de monte-en-l’air qui a œuvré sur le coffre fort de Benalla était aussi de service chez l’un des biographes de la désormais fameuse Mimi. (source: "Un des biographes de 'Mimi' Marchand mystérieusement cambriolé" dans L’Obs du 26 septembre 2018).

Pour les besoins de ma démonstration, je sais que tu me comprendras, j’ai besoin d’un cinquième doigt. De sorte qu’ainsi, nous pourrons franchement parler d’un "Fist Fucking" – autrement dit, pour ceux qui se trouveraient autant déroutés par cette expression formulée dans la langue de Shakespeare que par les subtilités lexicales du corps humain, voici une libre traduction de mon cru : "La main, puis tout le bras dans le cul". Tu m’excuseras toutes ces variations proctologiques, mais c’est toi qui m’y contrains, après avoir commencé aux Antilles…

A plusieurs reprises, celui qui te sert de Benalla pour tes discours, Sylvain Fort, a fait savoir que tu n’appréciais pas un certain nombre d’intellectuels - dont ma pomme! Il fut dit un temps qu’un genre de "cellule riposte" allait être mise en place pour répondre aux idées "nauséabondes", bien sûr, de ces personnes dont j’étais et dont je suis. Notre Sylvain avait alors sorti du chapeau les noms de Michel Serres et de Pierre Nora: tu voulais du sang neuf et rajeunir la société française, ces académiciens totalisent 174 ans à eux deux, c’est réussi. (source : "Le devoir de mémoire de Macron" dans Le Parisien du 11 juin 2017).

Tout le monde a pu voir que tu étais capable de changer la loi pour récompenser Philippe Besson qui est à ta personne ce que Heidegger fut à Hitler, Sartre à Staline, Sollers à Mao (puis à Balladur)… Tu as en effet décidé de faire voter un texte permettant d’ouvrir une vingtaine de postes de consuls généraux supplémentaires à des fonctionnaires comme à des non-fonctionnaires afin de rendre possible ce hochet à offrir à ton ami avec l’argent de la République. (source: "Ce décret qui permet de nommer Philippe Besson consul à Los Angeles" dans Le Parisien du 30 août 2018).

Un homme qui est capable de passer par-dessus la loi pour récompenser un intellectuel qui le…, qui le…, disons, qui chante ses mérites, n’aurait pas à se forcer beaucoup pour faire savoir combien il lui plairait que ce philosophe, qui lui déplaît, cesse de voir ses cours diffusés sur le service public! Je dis ça comme ça! Après la fraude fiscale, trois doigts, les cambriolages, deux doigts, la promotion d’un ami comme avers d’une médaille dont le revers est l’éviction d’un ennemi, cinq doigt, voilà, le compte est bon: la main est passée tout entier, le bras peut suivre…

Voilà un an que Votre Altesse, Votre Excellence, Votre Sérénité, Mon cher Manu, Mon Roy, mais aussi: Mon Chéri, tu es au pouvoir. Et tu nous régales chaque semaine avec de nouvelles aventures. Il te reste quatre ans de règne.

Je t’annonce une bonne nouvelle: comme je dispose de plus de temps pour moi depuis que mes cours à l’Université populaire sont passés dans la moulinette de ton rectum citoyen, je me réjouis de pouvoir t’annoncer que je t’écrirai plus souvent que je ne l’avais prévu lors de ma première lettre. Cette perspective nouvelle me donne le même sourire que toi, mais pour d’autres raisons: je suis ravi!

On sait que le sage montre la lune et que l’imbécile regarde le doigt: pour ma part, j’en prends le ferme engagement, je ferai part égale entre la lune et le doigt…


Salut Manu

Michel Onfray

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: LE MACRONISME

Message par au comptoir » ven. 12 oct. 2018 11:26

de deux chose l'une. Ou le philosophe ment et il faut l'embastiller après un procès tenu dans les règles, ou il écrit la vérité et notre président devrait se retrouver devant les tribunaux après avoir démissionné

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: LE MACRONISME

Message par au comptoir » sam. 13 oct. 2018 13:20

Les femmes et les hommes politiques actuellement au pouvoir manquent cruellement de compétences et d’expérience. Ils ont été élus députés suite à un coup de folie des français qui voulaient voir des têtes nouvelles et qui ont donc fait confiance à des personnes inconnues, lesquelles sous la houlette d’un président déifié allaient avec leur jeunesse et leur fougue de débutant, sans aucun effort du contribuable, redresser le pays, supprimer la pauvreté et trouver en traversant la rue des emplois pour tout le monde.
A ce jour, il faut avouer que, quelques réformes courageuses dont nous constaterons les bienfaits que dans quelques années ont été entreprises ou sont dans les tiroirs, mais Jupiter est abandonné par les principaux dieux de l’Olympe et souffre de l’inexistence d’un parti politique à sa dévotion.
Un parti politique sert habituellement de vivier pour renouveler les ministres .Il est vrai qu’en marche a regroupé (mais en nombre limité) des gens de droite et des gens de gauche qui en fins tacticiens et après analyse des malheurs du temps, ont quitté leur parti pour aller à la gamelle. Ils cherchent aujourd’hui à se sortir du guêpier dans lequel ils se sont fourrés
Ce cruel manque de personnes compétentes est dramatique pour le pays qui actuellement n’a pas de ministre de l’Intérieur lequel est théoriquement le responsable de la sécurité publique.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: LE MACRONISME

Message par au comptoir » ven. 2 nov. 2018 09:39

Les problèmes de la jeunesse et de l’inexpérience
À ce jour de nombreux députés d’en marche s’aperçoivent qu’ils ne sont pas faits pour exercer le mandat que le peuple leur a confié dans son inconscience, dans sa versatilité et dans son envie de croire aux miracles.
Être député, est un métier, fort bien payé et même sans doute trop, mais comportant des obligations, et nécessitant des compétences et des connaissances que la plupart de ses jeunots n’ont pas.
Il ne viendrait évidemment à l’idée de personne de postuler à un emploi de plombier sans rien connaître à la plomberie. Dans ce cas inimaginable, par ailleurs, la sanction serait dès le premier jour le licenciement immédiate sans préavis et sans congés payés.
Nos députés avant de se lancer dans une telle aventure auraient sans doute dû s’intéresser aux métiers, à ses obligations, ses charges, ses responsabilités…
Ce problème se rencontre également dans toutes les élections pout tous les candidats
A Emerainville, il est scandaleux que tous les candidats battus aux élections municipales de 2001-2008-2014, se désintéressent alors qu’ils sont quand même élus minoritaires, des affaires communales, ne viennent pas aux commissions de travail, aux conseils municipaux et à toutes les réunions, même aux cérémonies commémoratives.
Nous sommes dans le domaine de l’irresponsabilité totale, du non-respect de ses engagements, du mépris des électeurs, des intérêts communaux, et des idées développées pour tenter d’être élu.
Pour reprendre une insulte courante du président socialiste de la communauté d’agglomération de Paris Vallée de la Marne :
Ils manquent de testicules pour démissionner.
Nb le Président ne dit pas testicules naturellement son éducation étant plus que sommaire.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: LE MACRONISME

Message par au comptoir » ven. 2 nov. 2018 10:02

L’Etat macronien : un fin stratège.

En baissant certains impôts et en augmentant certains autres, l’Etat nous embrouille, nous perd et nos dirigeants actuels peuvent se féliciter de la baisse sur un point précis de la fiscalité et oublier les augmentations sur d’autres points.
Quel que soit l’appellation, (taxes, contributions, prélèvements) le contribuable et le consommateur paient toujours plus d’année en année.
Mais, il existe aussi un moyen machiavélique pour augmenter la pression fiscale tout en se dédouanant et en rejetant la faute sur les collectivités locales et notamment sur les communes.
Ce qui se passe actuellement peut se résumer comme suit :
1- L’état diminue les dotations qu’il accorde aux villes (Emerainville 2 000 000 € en 2012 à peine 900 000 en 2018)
2- L’état transfère aux communes des compétences qu’il exerçait jusqu’à présent.
Ainsi pour notre ville, les missions nouvelles qui nous sont imposées désormais, coutent plus de 130 000 € par an et nécessitent l’embauche d’au moins deux personnes à temps complet.
Evidemment la diminution des charges et des dotations devraient améliorer le budget de l’Etat, mais pour des raisons inconnues, il n’en est rien et le déficit budgétaire ne diminue pas.
Par contre la plupart des communes, sont ou seront dans un avenir proche obligés d’augmenter les impôts, ou de réduire leurs services à, la population.
Et qui se fera traiter de mauvais gestionnaires ? Les maires responsables de tous les maux, un peu comme dans la fable de LA FONTAINE, « animaux malades de la peste.
Le coup est bien monté et de plus si les communes augmentent leur frais de personnel, elles risquent de subir des pénalités, car l’Etat veut leur donner des leçons de bonne gestion.
AUX FOUS

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: LE MACRONISME

Message par au comptoir » sam. 10 nov. 2018 18:56

Pour embrouiller le contribuable, le perdre dans les dédales des textes fiscaux notre gouvernement est champion du monde.
Sa technique est la même que celle pratiquée par les ados : il fait tout et son contraire.
Ainsi, il augmente la CSG avec effet immédiat, mais crie partout qu’il compense cette augmentation par la suppression de la taxe d’habitation, suppression totale qui aura lieu dans 3- 4 ans et qui ne bénéficiera pas à tous les contribuables frappés par la CSG.
Si l’augmentation correspond à la diminution, pour quelles raisons augmenter ?
Comme cela semble ridicule, il existe bien un bénéficiaire de la manipe et une augmentation globale
Le prétexte retenu pour cette spoliation est l’importance inadmissible de la retraite perçue par nos anciens, qui après des années de labeur osent aider leurs enfants au chômage, sont, "les gueux", propriétaires de leur appartement, et s’entêtent comble de l’incivisme à ne pas mourir toute suite alors que leur décès comblerait le trou de la sécurité sociale.
C’est une honte et un manque de civisme évident, d’autant plus que l’État perçoit les droits de succession, les taxes diverses et la TVA sur les frais funéraires
Naturellement ces jeunots provisoirement au pouvoir, n’ont aucune reconnaissance pour leurs aînés qui avec leurs impôts ont autrefois financé leurs études
Après les anciens, les automobilistes sont dans le collimateur, car ils ne peuvent pas ou ne veulent pas prendre ces fameux transports en commun que leur proposent des voyages idylliques dans des wagons à bestiaux, dans des conditions d’hygiène infâmes, avec des horaires jamais respectés et des grèves à répétition.
Plus grave, ces « bouseux » en pleine jacquerie, qui n’ont pas la possibilité de voyager dans ces wagons qui sentent l’urine et la crasse qui possèdent une toilette pour 70 personnes, veulent aussi se déplacer en voiture.
Ces manants devraient rester dans leur village, vivre en autarcie, se marier avec leur cousine et connaitre les joies de la consanguinité.
En conséquence, les taxes sur l’essence (60% du prix de vente à la pompe), augmentent mais pour des raisons écologiques, pour combattre le changement climatique, car il est évident que pomper à mort l’automobiliste français seul responsable de la pollution va sauver la planète.
66 millions de français vont sauver par leur sacrifice 7 milliards, 500 millions d’êtres humains qui eux se foutent du changement climatique.
C’est beau, c’est grand la France et notre gouvernement devrait prendre comme devis les 5 C :
C’est (insulte interdite) mais C’est Comme Cela

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: LE MACRONISME

Message par au comptoir » mer. 5 déc. 2018 17:27

Le firmament
Avant l’arrivée de notre Jupiter actuel les français étaient divisés politiquement, en deux groupes : la droite et la gauche.
Le collectivisme est aujourd’hui à peu près rejeté par tout (à l’exception de certains pays d’Amérique du Sud, pays préférés de notre MELLUCHE) et en remplacement notre président a créé une division sociologique entre les français.
Désormais, nous n' avons pas des gens de gauche ou de droite mais des gens utiles et des gens de rien.
Le mépris des politiciens de gauche (ou des ex politiciens de gauche) pour le peuple est inimaginable.
Pour bouboule, nous étions des sans dent, pour Macron nous sommes des illettrés, des fainéants, des anarchistes.
Cette morgue a cependant des limites et face à la colère populaire, on voit très vite ces arrivistes baisser leur pantalon.
Le peuple a fait connaître son désaccord sur la politique fiscale d’En Marche et à demander la non-application d’une surtaxe sur le prix de l’essence.
Les jeunes turcs au pouvoir, les courtisans du prince, ont refusé d’examiner la demande.
Par désinvolture, par inexpérience, par excès de confiance, aucune réponse ne fut faite et les manifestations ont continué, provoquant des dégâts considérables et démontrant l’incompétence des hommes au pouvoir incapable d’encadrer correctement une manifestation.
De plus partant d’une unique revendication, relativement facile à satisfaire, des sujets de mécontentement, on surgit.
Pouvoirs d’achat en baisse, conséquence d’une surimposition d’impôt direct ou indirect, loyer trop élevé , conséquence d’une politique de l’habitat totalement hors-sol, fluides (eau, gaz, électricité) beaucoup trop chers, (notamment à cause des taxes) désindexations des retraites, des allocations familiales, péages d’autoroute trop chers, etc., etc.
Prenant enfin conscience de la gravité du problème, les baudruches se dégonflent et vont finir la tête basse par tout lâcher.
Le peuple sera alors satisfait, mais la nation sera économiquement en danger, avec un budget de moins en moins équilibré et il conviendra donc de diminuer les dépenses, choses que nous gouvernants de tout temps, n’ont jamais su faire.

milou77
Messages : 7740
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: LE MACRONISME

Message par milou77 » lun. 17 déc. 2018 09:12

Populisme, vous avez dit "populisme" ?

On apprend que notre très cher Président a décrété qu'il renonçait à l'augmentation de son salaire de 0,4 % prévue au 1er Janvier et a étendu cette mesure à l'ensemble du gouvernement !

Un renoncement à hauteur de 64 € : Comment vont ils faire pour remplir le frigo fin Janvier ?

Si on réfléchit au casse tête que cela va représenter pour les services de l'état de modifier le logiciel de paye de ces gentils hommes près du petit peuple, cela va coûter plus cher que les renoncements ...

Alors , populisme ou pas ?

Personnellement , comme beaucoup 64 € , je n'aurais pas sauté au plafond mais j'aurais été content de les recevoir pour mettre de l'essence dans ma voiture ou acheter une bûche de Noel ...

Amis retraités, utilisez les enveloppes marquées d'un T que l'on reçoit régulièrement avec les publicités pour les magazines ou les grandes enseignes de ventes par correspondance. Le port est payé et cela ne vous coûtera rien si vous rayez le destinataire marqué ou que vous collez une étiquette avec l'adresse de l'Elysée ou de Matignon et envoyez l'enveloppe vide en image à la non revalorisation de nos retraites !

milou77
Messages : 7740
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: LE MACRONISME

Message par milou77 » lun. 17 déc. 2018 14:01

Si nous en doutions encore, nous sommes des veaux incapables de comprendre quelque chose et nous devrions remercier nos Macronistes des explications qu'ils nous donnent sur des décisions prises arbitrairement sur le coin d'un bureau napoléonien de l'Elysée ...

Gilles Legendre , le chef des nouveaux délinquants en devenir du clan des marcheurs nous déclare ce matin :

c'est le fait d'avoir été probablement été trop intelligent, trop subtil, trop technique dans les mesures de pouvoir d'achat

Effectivement la subtilité des mesures annoncées dans l'urgence par notre Président ne permettait pas au Français moyen de comprendre ce qu'elle voulaient dire précisemment : 100 € de plus sur le smic , suppression de la CSG pour les retraites inférieures à 2000 €, prime de fin d'année défiscalisée , rien de très subtil dans le phrasé de notre Président , c'est même clair comme de l'eau de source si on lit au premier degré ...

Par contre, lorsque les premières mesures ont commencées à être décortiquées par les administrations pour se rendre compte du désastre provoqué par l'illuminé de l'Elysée, les imprécisions voir l'ignorance des possibilités d'applications et des conséquences, il ne s'agit plus de subtilités ...

Du reste, même les ministres concernés comme la Pénicot du travail et même le premier ministres se sont pris les pieds dans le tapis !

Certaines voix des marcheurs et même de l'opposition molle des Républicains ont bien tenté de sauver le soldat Legendre en déclarant qu'il s'agissait d'une erreur de langage involontaire du au manque d'expérience des nouveaux députés ...

Il ne s'agit pas de "subtilités" mais "d'amateurisme" impensable à ce niveau de l'état.

Quel mépris pour le peuple de France qui s'étend quand même largement en dehors des arrondissements du centre ouest de Paris ...

J'attends la réaction des Gilets Jaunes lorsque les policiers vont aller les déloger des ronds points ...

Combien l'état va t'il débloquer pour payer les heures sup et la prime de fin d'année aux forces de l'ordre ?

Verrouillé