ON EST MAL

au comptoir
Messages : 3299
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

ON EST MAL

Message par au comptoir » sam. 16 sept. 2017 12:54

LES SYNDICATS FRANÇAIS :
Très difficile de trouver plus mauvais et plus irresponsables.
Ce sont les rois de l’immobilisme et les responsables d’une grande partie des problèmes de notre pays.
Ils ne représentent plus rien dans le secteur privé et de moins en moins dans le public même si ce dernier constitue encore les gros bataillons de leurs militants.
A la dernière manif, les professions à statut (SNCF, EDF, RATP, FONCTIONNAIRES DE L’EDUCATION NATIONALE, de la SANTE ….) qui ne sont pas du tout concernés par les ordonnances étaient largement majoritaires.
Par contre les salariés du privé étaient au boulot (quand ils en ont, ils ne veulent pas le perdre) et les déclarations sur l’arrivée de l’enfer social ne semble pas les inquiéter plus que cela.
Et puis si notre code du travail était si protecteur que cela, comment expliquer les 3.5 millions chômeurs (5 à 6 millions selon les calculs).
Ces travailleurs ne sont représentés par aucun syndicat.
Syndicalisme veut dire en France immobilisme, avantages acquis et défenses des personnels qui bénéficient de tous les avantages y compris des contrats à vie.
A quand une réforme des syndicats et notamment du calcul de leur représentativité.
A quand des audits de leur comptabilité (suivis de sanctions en cas de malversations) et de l’ensemble des œuvres sociales qu’ils gèrent
Voilà une reforme utile.

milou77
Messages : 7723
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: ON EST MAL

Message par milou77 » sam. 16 sept. 2017 14:23

Je partage l'analyse en ce qui concerne la représentativité des salariés par les syndicats dans des entreprises qui produisent de la richesse et contrairement aux fonctionnaires qui eux en consomment les fruits sans risques ... Mais il en faut comme les mauvaise et bonnes bactéries de nos intestins mais point trop n'en faut !

La disparition des syndicats sous leur forme actuelle ne peut qu'être une bonne chose lorsqu'on voit que leurs dirigeants sont à la solde du gouvernement et sont surtout motivés par les avantages qu'ils en tireront ... Le Paon de la CGT ayant fait 130000€ de travaux dans son appartement du bois de Vincennes ayant du de ce fait démissionner se trouve aujourd'hui nommé "délégué interministériel à la langue française" et "président de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme" aux larges émoluments, ça ne s'invente pas !

Mais il ne faudrait pas nier les acquis protecteurs des conventions collectives qui ne sont pas qu'une protection des salariés, mais aussi des droits des employeurs en définissant pour l'un comme pour l'autre les coûts et conditions de rupture.

Ramener les conditions du contrat de travail au niveau de l'entreprise dans laquelle l'employé à un lien de subordination avec son employeur de droit divin revient à mettre le salarié en position difficile en cas de chantage à l'emploi ... Et pourquoi pas revenir au droit de cuissage ?

Par contre, je n'ai toujours pas compris comment la facilitation des licenciements va apporter des commandes aux industriels en les incitants à engager du personnel ... Je suis étonné que personne mis à part Mélanchon et la Marine ne s'élève contre la forme actuelle de la réforme ! Au niveau local la girouette de Croissy à rejoint les Marcheurs, que va t'il advenir de notre écolo totalement muet sur ce genre de sujet, va t'il également se mettre à marcher ?

Finalement Macron à raison, personne de significatif bouge , alors pourquoi se priverait il de faire ses réformes au mépris de l'opinion vu qu'il a été élu avec une écrasante majorité par moins de 20% des Français ! Il ne faudra pas l'oublier aux prochaînes municipales puis Présidentielles !

au comptoir
Messages : 3299
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: ON EST MAL

Message par au comptoir » dim. 17 sept. 2017 10:05

difficile tout cela.
Les accords de branches intéressent trop d'entreprises différentes.
Ce qui est bon pour une petite entreprise, n'est pas forcement bon pour une grande.
Quant au chantage à l'emploi, il est comme la cote d'amour, impossible à supprimer, mais excessivement rare.
L’être humain étant l’être humain, rien ne peut etre totalement codifié.
Je suis pour ma part pour les accords d'entreprises, contre les accords de branches et contre les syndicats qui sont politisés et révolutionnaires.

milou77
Messages : 7723
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: ON EST MAL

Message par milou77 » dim. 17 sept. 2017 17:58

au comptoir a écrit :difficile tout cela.
C'est vrai que ça n'est pas un sujet facile et il est vrai que les conventions collectives regroupent des industries disparates sous un même drapeau ... La métallurgie couvre la chimie et l'électricité qui au niveau production n'ont pas grand chose de commun.
Pour des entreprise de la même branche comme le BTP par exemple, les négociations entre la direction de bouygues ou de Vinci n'aura rien à faire comparé à l'entreprise portugaise de carrelage des 3 frères Ramos de Pontault ... le poids hiérarchique pour ne pas dire de droit divin du petit patron sur ses employés est bien plus fort que celui du DRH de chez Bouygues.
Je suis contre les syndicats actuels nationaux et politisés par contre je suis pour des syndicats obligatoires dans les entreprises du même domaine vu que les situations de l'automobile sont différente de la pharmacie et que les intérèts des 2 parties peuvent être totalement différents selon les niveau d'activité économique.

Ceci dit , je vais aller chercher mon violon pour faire du bruit vu que tout cela semble plié !

Je n'en veut pas à Macron qui a dit ce qu'il allait faire, mais aux 25% d'idiots branchés qui ont voté pour cette bande de ploucs illuminés qui vont jeter le bébé avec l'eau du bain et vont foutre en l'air plus de 80 ans d'évolution qui ne sont pas toutes inutiles voire même parfois utile ...

Maintenant que les retraités qui ont voté nombreux pour le gamin histérique et sa maman ne viennent pas pleurer pour les 1,7% de CSG et à venir la suppression de la déduction de 10% du revenu pour frais professionnels dont ils n'ont plus la justification !

au comptoir
Messages : 3299
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: ON EST MAL

Message par au comptoir » dim. 17 sept. 2017 19:31

nous sommes responsables de nos Elus puisque c'est nous qui les désignons.
Par contre la majorité n'a pas toujours raison et beaucoup de gens votent n'importe comment. ils constatent par la suite qu'ils sont cocus,
la dictature de la majorité est difficilement acceptable.
Une solution : Juger nos élus à la fin de leur mandat et les rendre responsables de leurs erreurs et surtout de leurs mensonges.
Mais je rêve sans doute.

au comptoir
Messages : 3299
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: ON EST MAL

Message par au comptoir » jeu. 2 nov. 2017 08:30

Restrictions

Selon le projet de loi de finances pour 2018 :
-Suppression des contrats aidés.
-Dégrèvement de taxe d’habitation pour 80 % des français (manque à gagner pour le bloc communal : 10 milliards peut être compensé la premier année)
Cette disposition entrainera une perte de l’autonomie locale, les communes ne seront plus maitresses de leurs recettes fiscales
-Limitation de la hausse des dépenses de fonctionnement.(+1.20% inflation comprise) l’Etat s’exonère naturellement de cette limitation.
En fait il s’agit d’imposer une baisse du nombre de fonctionnaires, la masse salariale augmentant à effectif constant de 2 % par an (augmentation du point d’indice, passement de grades etc…°)
-Les résultats obtenus donneront lieu à un bonus ou à un malus comme pour les assurances et les meilleures communes auront le droit à la queue du MICKEY
-Suppression de la réserve parlementaire qui aidait au financement d’investissements communaux.
-Pénalités en cas de surendettement (l’Etat s’exonère naturellement de ces pénalités alors qu’il représente 80 % de la dette contre 10 % pour les collectivités locales)
-Diminution des dotations de l’Etat
Toutes ces mesures pourraient se comprendre si l’Etat se les appliquait à lui-même.
L’ennui c’est qu’il n’en est rien et que les collectivités locales sont devenues des variables d’ajustement de la politique économie et fiscale de nos gouvernements successifs.

au comptoir
Messages : 3299
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: ON EST MAL

Message par au comptoir » ven. 3 nov. 2017 17:23

Les gugusses qui ont trahi leur parti pour un bol de riz, viennent de se faire virer de LR
On ne peut pas avoir des convictions à géométrie variable quand on est un homme politique sérieux,
Qu’ils sortent de LR pour des raisons d’organisation interne, pour des querelles d’hommes, passent encore, mais ils ne sont pas obligés d’aller à la gamelle dans un autre parti
Notre ville gérée par une équipe dans laquelle les différences politiques n’existent pas, est à l’abri de ces querelles, mais il n’en est pas de même par exemple pour notre ville voisine de Pontault-Combault dans laquelle semble-t-il une liste ‟en marche ” se constitue.
Il n’en est pas de même non plus dans notre intercommunalité, dans laquelle également le PS va exploser et avec sans doute avec quelques renégats de droite, un groupe macroniste, va apparaître.
Le PS et ses alliés vont donc perdre définitivement la majorité et, prisonnière aujourd’hui des communistes et des verts, ils vont devenir maintenant dépendants d’un groupe supplémentaire.
On retrouve la quatrième république.
Et tout cela est très mauvais pour la gestion de l’intercommunalité

au comptoir
Messages : 3299
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: ON EST MAL

Message par au comptoir » lun. 13 nov. 2017 13:33

Le système socialiste et le système communiste ont disparu de notre planète, car ils reposaient sur le postulat suivant : l’homme est bon et honnête.
Le libéralisme, lui repose sur les intérêts individuels dont la somme finit par être profitable à l’intérêt collectif.
Dans ce système, les jugements de valeur sur les hommes, leurs défauts et leurs qualités sont donc écartés. Le libéralisme est amoral
Ainsi, dans ce système, un crime est-il commis lorsque l’on recherche l’optimisation fiscale dans un cadre juridique non contesté et parfaitement légal,?
Rester dans la légalité en utilisant toutes les possibilités de payer moins d’impôts correspond au raisonnement de tout individu toute étiquette politique comprise.
Il en est de même des entreprises internationales ou nationales dont le but est de réaliser le maximum de bénéfice tout impôt déduit.
Les montages financiers, ne datent pas d’hier, ils sont légaux même s’ils sont amoraux et tous les hommes politiques français qui ont voulu modifier le système ont échoué lamentablement.
BOUBOULE, dont l’ennemi était la finance avait déclaré en début de mandat qu’il allait faire disparaitre les paradis fiscaux et que nous allions voir ce que nous allions voir.
ON A RIEN VU.
Par contre la presse nous sort régulièrement, des révélations sur monsieur machin, sur la société truc, qui ont ouvert un compte aux îles caïmans, et plus près de nous au Luxembourg, en Irlande, à Monaco, en suisse et même en hollande.
A l’instar des britanniques pour lesquels, l’intérêt de leur pays est primordial et justifie tous les moyens, la France pourrait transformer une des nombreuses iles, en paradis fiscal, afin de pouvoir bénéficier des retombées économiques et financières qui en résultent.
Tous les pays qui possèdent une fiscalité modérée, sont en bonne santé financière, leur économie fonctionne bien et leur chômage est plus de la moitié moindre que le nôtre.
Que faisons-nous de même ?
Faire un procès à GOOGLE, à AMAZON à d’autres multi nationales, faire des procès à des personnalités politiques qui bien conseillés ont placé leur argent dans des pays étrangers à fiscalités plus favorables, demande un travail de longue haleine.
Plutôt que de pleurer, de dénoncer, il serait plus efficace de revoir le droit international et les différentes conventions conclues entre états.
Et puis nous pourrions aussi moderniser notre système fiscal et nos gouvernants pourraient profiter de l’occasion pour nous dire ou passe l’argent de nos impôts dont le montant ne suffit jamais.
Jupiter supprime enfin l’ISF impôt stupide basé sur la jalousie, impôt anti économique, qui par ailleurs rapporte peu, réduit Le taux de l’IS, mais accompagne bêtement ces bonnes mesures, par l’augmentation de la CSG, et la suppression d’aides diverses aux personnes en difficultés.
Il aurait été préférable de supprimer les niches fiscales, les privilèges des uns et des autres, les régimes spéciaux. C’est possible et c’est rapide
De plus changer les règles fiscales en permanence n’encourage pas les entreprises étrangères à venir s’installer sur notre territoire.
Gouverner c’est prévoir et comment peut-on prévoir la politique fiscale des gouvernements français successifs ?.

au comptoir
Messages : 3299
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: ON EST MAL

Message par au comptoir » mar. 14 nov. 2017 18:36

Un de mes amis vient de me faire parvenir un article critique sur Anne, ma sœur Anne, plus communément appelée Hidalgo.
Il paraît que cette personne aurait à l’instar de madame Fillon mais en mieux, occupé plusieurs postes à la fois et que son supposé travail n’a pas laissé de trace dans certains d’entre eux.
D’abord inspectrice du travail à temps plein, première adjoint en charge de l’urbanisme à la mairie de Paris, conseillère régionale, secrétaire nationale du PS chargée de la culture .
Quelle force de travail ! Les journées pour elle devaient faire plus de 24 h
Serions-nous dans le cadre d’un emploi fictif ?
Anne fût donc rémunérée par plusieurs employeurs et elle prit sa retraite de l’inspection du travail à 52 ans. BRAVO jeune comme elle est, elle va en profiter.
Madame Hidalgo étant socialiste, donc humaniste, donc une femme de progrès, je ne crois évidemment pas de telles sornettes, la justice ne s’étant pas saisie du problème, comme elle la fait avec la dextérité que l’on connait pour Pénélope.
A propos, de socialiste, le maire de PONTAULT a été condamné en première instance en 2009 pour avoir marié un mort vivant, à 2 mois de prison avec sursis
Appel par le parquet a été fait de la décision et la cour d'appel a durcit la condamnation, transformée en 15 000 € d’amendes, 15 mois de prison avec sursis et 3 années d’inéligibilité.
Madame Delessard se pourvoit alors en cassation laquelle casse en 2011 l’arrêt au motif qu’il s’agit d’un crime et pas d’un délit et que cela dépend des assises.
Depuis plus rien…..
bizarre NON ?
nos amis socialistes comme nos amis en marche, comme nos syndicalistes, comme nos communistes, comme nos verts ont bien parmi eux des brebis galeuses mais la grande majorité des dirigeants de gooooche est composée d’enfants de chœur traquant les 7 péchés capitaux pour atteindre à la fin de leur vie terrestre le paradis socialiste dans lequel ils pourront en toute tranquillité converser avec leur grand maître Marx, Lénine, Staline, Mao, les Khmers rouges, Fidèle Castro et le papa de Kim Jong-un.

au comptoir
Messages : 3299
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: ON EST MAL

Message par au comptoir » lun. 15 janv. 2018 18:24

La démocratie est me semble-t-il la gestion d’un pays par le peuple et pour le peuple.
Je constate aujourd’hui que des intellectuels s’opposent à la volonté populaire au nom de leurs idées qu’ils jugent au-dessus des lois.
Si un sondage était fait aujourd’hui sur l’ensemble de notre territoire, il y a fort à parier que 70 à 80 % de la population refuseraient, à tort ou à raison, l’immigration que nous subissons pour des raisons multiples et notamment celle de vouloir conserver sa culture, sa langue, son mode de vie, ses traditions, voire sa religion.
Au nom de quoi, nos intellectuels dévoyés, refusent-ils la volonté populaire ?
Au nom de quoi, soixante millions de français devraient-ils subir une situation qu’ils refusent majoritairement.
La gauche a toujours voulu diriger notre pays avec le peuple mais en changeant de peuple si ce dernier n’était pas d’accord avec ses élucubrations.
Ces intellectuels qui nous pourrissent la vie, refusent également que des contrôleurs vérifient la situation des émigrés dans les endroits où ils sont accueillis aux motifs que ces endroits devraient être des sanctuaires.
Raisonnements stupides destinés certainement à empêcher tous contrôles.
À croire que se sont tous des Huleux.
De plus pas un de ces gauchistes, anti-droites primaires ne se rendent compte que comme en Allemagne, en Autriche, en Hongrie, le fait d’accueillir tous les émigrés du monde, permet à l’extrême droite de réaliser des scores électoraux jamais vus et peut-être dans un deuxième temps de prendre le pouvoir.
Ces gugusses font ainsi le lit de l’extrême droite.
Si le front national est ainsi le premier parti de France les raisons sont à trouver là.

Répondre