NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Durant la période électorale, le forum est verrouillé. Il ne vous est plus possible d'y poster ni de répondre aux messages mais vous pouvez accéder aux messages existants. Il sera de nouveau accessible fin mars 2020.
milou77
Messages : 7740
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par milou77 » mar. 7 mars 2017 17:07

au comptoir a écrit : NB Le nombre de jours de congé mentionné ci-dessus ne correspond à rien à la réalité, mais sert d’exemple
Et pour la mort du chien ? ....On peut toujours rêver !

Mais c'est certain que l'unification des régimes ne pourra se faire qu'au "mieux disant" selon nos syndicats ...

Sauf à être très très très gentils et bienveillants pour l'avenir des délégués syndicaux qui n'oeuvrent comme chacun sait que pour le bonheur des travailleurs !

Comme chacun sait les responsables syndicaux sont très très bien soignés s'ils ont été "compréhensifs" avec le pouvoir.

Le Canard avait du reste fait état du recasement du CGTiste Le Paon qui fait aujourd'hui la roue grassement payé à l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI), créée en 2000, et qui compte 12 personnes pour un budget annuel de 1,2 million d’euros ou encore le regretté François Chérèque qui avait été planqué à l'Inspection des affaires sociales pour le modeste salaire de 7257 € NET mensuels ... Et tout cela bien sur avec de l'argent public vu qu'il s'agit d'administrations et donc de postes "à la vie , à la mort" !

Finalement Pénélope en tant qu'attachée parlementaire n'était pas vraiment sur-payée !

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par au comptoir » ven. 10 mars 2017 19:24

Pour élaborer un projet de territoire, les élus majoritaires de l’intercommunalité ont confié le dossier à un cabinet spécialisé qui a sondé sur 250 000 habitants du territoire, 1003 personnes.
Un panel bien limité qui est loin de représenter l’ensemble de la population.
Les résultats donnent à notre sens une vision idyllique de l’intercommunalité, vision très éloignée de la réalité avec laquelle nous sommes confrontés chaque jour
Notre expérience et notre connaissance du terrain, nous ont poussés à nous interroger sur la fiabilité des résultats de l’enquête ainsi menée
Aussi avons-nous demandé aux Émerainvillois de répondre à un questionnaire reprenant les grandes lignes de l’enquête diligentée par l’intercommunalité
En moins d’une semaine 90 Émerainvillois ont pris le temps de répondre au questionnaire mis à leur disposition sur le site de la mairie, sur la new letter, et chez un commerçant du bourg
Ainsi à la question
A « Avez-vous une connaissance de l’intercommunalité » :
49 des sondés ont une mauvaise connaissance de Paris-Vallée de la Marne, 17 personnes déclarent avoir une bonne connaissance de cette structure et pour 24 habitants l’intercommunalité est une entité inexistante.
B identité locale : 9 personnes sur 90 affirment se sentir habitants de Paris-Vallée de la Marne alors que 52 sont avant tout des habitants de leur commune, que 14 se disent Franciliennes et 14 Seine-et-Marnais.
C qualité du cadre de vie dans PVM: 60 personnes interrogées ont un avis positif sur la qualité de vie dans ,notre commune, 9 dans PVM , 21 ont un avis négatif.
D gestion de l’intercommunalité : 66 sondés pensent que l’intercommunalité est mal gérée contre 24 qui affirment le contraire.
E lieu de travail Sur les 90 réponses, 23 personnes travaillent sur le territoire, 17 sur leur commune de résidence, 13 sur Paris, 2 ne répondent pas
Il est bien évident que ce micro sondage à l’échelon d’une ville, ne permet pas de tirer avec certitude des conclusions précises.
Il n’en demeure pas moins que les réponses aux questions que nous avons posées interpellent
Un projet de territoire ne peut être élaboré que dans l’hypothèse où :
-les habitants sont concernés et conscients d’appartenir à ce territoire géré par une collectivité qu’ils connaissent (ce qui ne semble pas être le cas)
-le territoire est géographiquement connu et ses moyens de transports internes permettent de se déplacer aisément d’une de ses villes à l’autre (ce qui n’est pas le cas, et il est plus facile actuellement pour les Emerainvillois, les pontellois-combalusiens… de se rendre à PARIS plutôt qu’à CHELLES OU VAIRES) .
-les domaines de compétence de l’intercommunalité gérant le territoire se doivent d’être connus de tous (ce qui n’est toujours pas le cas)
Il semble que tout cela ait été mis en place par des amateurs beaucoup trop pressés et nous payons aujourd’hui les conséquences de cette impréparation.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par au comptoir » mer. 29 mars 2017 11:44

le budget de PVM
Aucun élu de l’intercommunalité n’est responsable de la vitesse avec laquelle le gouvernement socialiste a décidé l’agrandissement des intercommunalités selon des critères contestables beaucoup plus administratifs qu’économiques
Les causes de cette précipitation nous sont inconnues (sans doute une lubie d’un politique ou d’un haut fonctionnaire qui s’est levé le matin en promettant à sa femme de faire une grande œuvre dans sa vie.)
Enfin l’administration a décidé, donc circulez, il n’y a rien à voir.
Un an après la fusion, sans plan de territoire pour relier les bassins de vie, sans plan local de l’habitat, sans avoir décidé l’étendue des compétences de la nouvelle agglo, il est très difficile de voter des budgets notamment celui des investissements.
Dans quelle ville construire une médiathèque, une piscine, une maison de l’emploi, afin que ces dépenses soient profitables au maximum d’habitants.
Une piscine à CHELLES, n’intéressera pas les Emerainvillois. Les Chellois ne se sentent pas concernés par une maison de l’emploi à Torcy………
Une étude sur un projet de territoire a donc été commandée à un cabinet spécialisé, choisi par la majorité politique. Les premières conclusions nous ont surpris. Un sondage effectué à Emerainville et reprenant les questions posées par le spécialiste, donne des résultats inverses de ceux obtenus par le cabinet conseil.
Les secondes et dernières conclusions à ce jour, ressemblent plus à un cours de philosophie qu’à des propositions concrètes attendues par les élus :
-la qualité de vie à PVM constitue sa singularité et son identité. Elle repose sur un socle solide de représentations fondées sur des éléments objectifs qui font son dynamisme. ?????
- l’avenir se construit dans l’espace par la mobilité. C’est beau !!!!!
-l’avenir se construit dans le temps. C’est juste. L’école stoïcienne l’avait déjà énoncé bien avant le début de l’ère chrétienne
Toutes ces belles réflexions peuvent s’appliquer à n’importe quelles villes françaises et étrangères.
Pour en revenir au budget principal de PVM pour 2017 :
Les frais de fonctionnement s’élèvent à : 119 386 974 € pour des recettes de 139 241 298 €
-Les dépenses ont diminuées de 2.19 % par rapport au BP 2016. Elles comprennent des charges financières de 11 638 509 € (9.80 %des dépenses) et des frais de personnel qui ne semblent pas réalistes (en diminution de 0.19 % ) car pendant l’année 2017 les différents régimes sociaux pratiqués par les trois anciennes communautés (jours de congés, 13ème mois , etc..) devront être unifiés.
-Les subventions ont été analysées à la loupe par le service « contrôle interne » dont les analyses ont été pour la quasi-totalité reprises dans le budget à l’exception toutefois de la ferme du buisson dont la gestion devra être revue en totalité aussi bien les frais de personnel que les programmes qui n’attirent pas le public local. (86 % des recettes sont des subventions)
La participation financière de l’intercommunalité est plus importante que celle de l’Etat. Cherchez l’erreur pour une scène qui se dit nationale.

Les recettes de fonctionnement (139 241 298 €) sont également en baisse de 0.50% et les évolutions principales sont les suivantes :
-Baisse de la Dotation de l’Etat aux intercommunalités
-Augmentation des bases fiscales ménages :
Le poste impôts et taxes a augmenté de 5.45 % (+ 700 000 € pour la cotisation foncière des entreprises et + 700 000 € pour la partie de la taxe d’habitation
-Les investissements :4
Après un audit d’un cabinet indépendant, il a été constaté que 20 000 000 € annuels d’investissements constituaient un maximum pour la période 2017 à 2020 sous réserve que les recettes se développent au moins autant que les frais de fonctionnement générés par les nouvelles réalisations.
Le groupe de droite a exigé avant de prendre position, non pas sur le montant global des 20 000 000 € mais sur le choix des investissements, la création d’un programme pluriannuel d’investissement 2017-2020.
Ce programme a fait apparaitre un désaccord profond sur les choix d’investissements retenus ou sur leur date de réalisation.
Ainsi l’utilité et le cout du pôle nautique de champs (11 600 000 € pour la période 2017 2020) 34 000 000 € prévus à la fin du projet, 50 000 000 en comptant les dépassements), n’a pas été démontrée et les frais de fonctionnement qui en résultent pas chiffrés.
La maison de l’entreprise innovante (4 893 000 €) ne semble pas devoir être construite en urgence, l’aménagement du pole gare de Vaires 5 300 000 peut être retardé et remplacé par un centre culturel qui fait défauts dans la ville considérée……… etc
Affaire à suivre

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par au comptoir » lun. 3 avr. 2017 11:06

La droite se révolte à l’intercommunalité.
Un contrat de gouvernance doit respecter certaines règles.
La droite ne vote pas contre le budget mais veut une véritable cogestion. Elle refuse les décisions prises par un cabinet noir aux mains de l’administration et demande une définition des circuits de décisions totalement inconnus des vice-présidents eux-mêmes.
Sur le budget, elle n’accepte pas au niveau des frais de fonctionnement la subvention ENORME consentie à la ferme du buisson et le flou artistique qui entoure le montant réel de cette dépense
Au niveau des investissements, elle refuse la construction d’un centre nautique à CHAMPS dont le montant prévisionnel est de 34 millions d’€ (qui se transformeront sans doute en 50 millions)
Cet investissement, dont les frais de fonctionnement n’ont pas été évalués, plombera l’autofinancement de l’intercommunalité qui ne peut actuellement consacrer que 20 millions par an maximum aux investissements.
Cette décision est irresponsable et ne peut s’expliquer que par la volonté de conserver à la gauche son unité de façade, car en cas de refus les communistes risquent de faire sécession et comme ils sont 4 ou 5 la gauche perd alors sa majorité.. La cohésion du groupe de droite a d'ailleurs été démontrée le 30 03 2017).
Le résultat d’un vote du budget à bulletin secret serait assez étonnant et je doute que la majorité soit pour le centre nautique sauf à faire donner la discipline de parti que la gauche ressort en permanence pour justifier le manque de « coronès » de ses adhérents
Par contre il est déplorable d’entendre le président socialiste monsieur MIGUEL, imputer à la droite, l’état catastrophique de la situation financière de marne et Chantereine au 01 01 2016. La droite est arrivée au pouvoir dans cette intercommunalité suite aux élections de 2014 et a établi le budget de 2016. L’Etat de catastrophe financière n’est donc pas imputable comme cela a été démontré par les différentes révisions comptables effectuées

Quant à Monsieur DELAUNAY qui au nom du PS a dénoncé la politique de la chaise vive et vilipendé les élus de droite en termes très vifs, nous le préférons lorsqu'il tente de justifier l’augmentation des impôts qui est en une diminution car elle est moins grande que prévue. Il est vrai que défendre la gauche en mettant en cause les qualités personnelles des élus de droite n’est pas aisé actuellement quand on écoute les gentillesses que les Valls, Montebourg, Hamon, Aubry s’envoient à la figure.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par au comptoir » mar. 4 avr. 2017 18:46

Groupe de la droite et du centre
Monsieur Paul MIGUEL Président
Communauté d'agglomération de
Paris — Vallée de la Marne 5, cours de l'Arche Guédon 77200 Torcy
Torcy, le 30 mars 2017
Monsieur le Président,
Les élus du groupe de la droite et du centre de l'agglomération Paris — Vallée de la Marne ont décidé de ne pas se rendre à la séance du Conseil communautaire ce jeudi 30 mars 2017.
Ce choix partagé par les membres du groupe de la droite et du centre s'explique par l'inquiétude sur les perspectives financières de notre agglomération et la désapprobation, que ce soit sur la méthode d'élaboration de ce budget 2017 en particulier, ou sur le mode de gouvernance en général.
Sur la méthode d'abord, nous regrettons l'absence de concertation dans l'élaboration de ce budget comme des grandes orientations stratégiques qui vont en résulter. L'ensemble des élus, et notamment les Maires, n'ont pas pu en débattre ni exprimer leurs priorités. Ainsi, nous sommes bien loin d'une véritable cogestion au-delà des clivages politiques au service de notre territoire et au service de ses habitants. Ce manque de dialogue et de travail en commun s'ajoute à l'absence de projet de territoire et d'intérêt communautaire abouti.
Les projets de nouveaux équipements communautaires qui ont été portés à notre connaissance dans ce budget nous inquiètent au regard des capacités budgétaires de notre agglomération qui nous ont été annoncées comme très contraintes. Ces projets risquent de provoquer une hausse, aujourd'hui non anticipée, des charges de fonctionnement dans les années à venir, que ce soit en termes de masse salariale, avec de nouvelles embauches, qu'en termes de coûts d'entretien et d'utilisation. Le risque est donc grand de ne plus pouvoir investir sans recourir massivement à l'emprunt ou de devoir augmenter la fiscalité. Deux solutions auxquelles le groupe de la droite et du centre est absolument opposé.
Les élus de l'agglomération de notre groupe ont un contrat moral avec les habitants de notre territoire depuis la création de notre intercommunalité : mettre en commun nos moyens et nos forces pour mieux investir en maitrisant notre dette sans augmenter la fiscalité.
Conformément à l'accord de gouvernance, nous avions demandé, depuis de longues semaines, la coproduction d'une véritable Programmation Pluriannuelle d'Investissement (PPI) afin que chaque Conseiller communautaire puisse anticiper les impacts financiers de ces orientations budgétaires à moyen et long terme et choisir en toute connaissance de

cause. Nous n'avons obtenu qu'une liste, certes avec des éléments chiffrés, mais qui n'ont pas donné lieu à débats entre les élus et en particulier avec les Maires.
Malgré l'intérêt probable des projets présentés sur ce document, compte tenu de l'absence de travail en commun, nous ne sommes pas en mesure d'apprécier leur opportunité, leur faisabilité et l'assurance de leur financement. Nous ne sommes pas en capacité de juger des arbitrages qui ont été rendus et imposés.
Pour toutes ces raisons, nous avons choisi de ne pas nous rendre à la séance du Conseil communautaire ce jeudi 30 mars 2017.
Nous voulons que notre démarche puisse vous conduire à changer radicalement de méthode de gouvernance, afin que les Maires et les élus communautaires soient véritablement partie prenante des décisions qui impactent l'avenir de notre agglomération.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l'assurance de nos respectueuses salutations.

Le groupe de la droite et du centre

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par au comptoir » mer. 5 avr. 2017 12:17

La droite de notre intercommunalité a déserté le conseil communautaire du jeudi 30 mars 2017, qui ne délibéra pas faute de quorum.
Droite 0 sur 32 – gauche, très peu sur 33 (ils étaient en vacances)
A noter que si la gauche avait eu la totalité de ses membres présents, elle aurait eu le quorum
Le jour même de la réunion, la droite a expliqué ses raisons au président qui en guise de réponse convoqua à nouveau le conseil communautaire pour le mardi 4 avril 2017 ce qui ne permit pas de négocier de nouveau les points de désaccord à savoir :
- Piscine de champs sur marne : 35 millions sur plan (le double sans doute en réalité)
- Subventions de la ferme du Buisson : 3 millions sans compter les investissements
- date de réalisation de certains investissements
Le conseil n’ayant pas besoin, sur seconde convocation, de quorum, le budget 2017 fut donc accepté par la gauche uniquement.
La droite prend acte, de cette décision et rappelle que la construction d’un centre nautique à champs est une erreur capitale, sur le plan de la gestion et qu’une subvention de 3 millions d’euros à la ferme du buisson fréquentée à peine par 10% des habitants du territoire est une absurdité.
Il est naturellement possible, de jeter l’argent par les fenêtres surtout lorsque ce n’est pas le sien, mais il y a quand même des limites.
De plus en ne renonçant pas, à des subventions extravagantes, pour une culture élitiste dispensée pour des bobos parisiens, l’intercommunalité afin d’équilibrer son budget est obligée d’augmenter ses impôts (taxes d’habitation plus de 700 000 euros ) et réduire sa masse salariale, (600 000 euros).
Elle écrase le contribuable et mécontente les salariés.
Si les 1 300 000 euros ci-dessus avaient été déduits de la subvention de la ferme du buisson, son montant restant (3 millions – 1 million 30) soit 1 million 7 serait encore supérieur à la subvention donnée par l’Etat à sa scène nationale.
Le désaccord sur ces points budgétaires précis, résulte d’une gouvernance, insuffisamment organisée.
Les circuits de décisions ne sont pas précisés,
Les pouvoirs des vice-présidents baignent dans un flou artistique
Les pouvoirs des organes de décisions ne sont pas suffisamment définis
Ces manques, créent nécessairement des insatisfactions, voire des rancœurs et certains Vice-présidents ont l’impression d’être manipulés, notamment par une administration toute dévouée à la majorité politique actuelle.
.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par au comptoir » sam. 17 juin 2017 16:03

Récemment Émerainville au cœur a décidé d’ouvrir un compte Facebook spécialement consacré à notre intercommunalité « Paris vallée de la Marne »
Pour l’ULEM, PVM est très proche de ce que devait être le far West au milieu du 19ème siècle.
Les blancs venant du pays des socialistes bien qu’ayant subi des revers de fortune sont encore en nombre supérieur et soumettent, les indiens à leur loi grâce à leur machiavélisme, leur expérience, leur mauvaise foi et leur non-respect de la parole donnée.
Ces braves peaux rouges totalement désorganisés et devant faire face à des guerres tribales, sont dans l’impossibilité, de s’unir pour compter politiquement
Le blanc a la langue fourchue. Il fait semblant d’intégrer l’homme rouge, et le trompe, l’avilit et pour finir le rejette.
Chez les sioux, un chef de paix c’est bien autoprogrammé, mais il est contesté par l’ensemble des chefs de tribus et ses tergiversations, ses renoncements font qu’il n’est plus respecté.
Il faut rapidement, sous peine d’extinction, que les adorateurs du grand manitou, les vairois, les chellois, les roisséens, les émerainvillois, les Breuillois, et les Courtrysiens, ces tribus aujourd’hui dispersées et qui réunies représenteraient une force colossale, choisissent parmi eux, un chef de guerre pour défendre la terre de leur ancêtre.

au comptoir
Messages : 3315
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par au comptoir » ven. 24 nov. 2017 14:23

La gauche intercommunale, explose, et n’est plus majoritaire, face à une droite, à peu près unie.
La gestion de la collectivité est contestée, l’autorité du président mise à mal, les menaces de refus de vote ou de vote contraire, s’amoncellent et, si la droite le voulait, elle pourrait aisément prendre le pouvoir.
Les socialistes sont naturellement conscients de tous ces risques, et, désirant conserver le pouvoir, ils proposent une solution que même au niveau de l’Assemblée nationale, ils n’ont pas osé faire :
« L’abolition des groupes politiques et la gestion entre amis ».
Les socialistes du Val Maubuée qui pendant des années ont méprisé le peu d’élus de droite, avec lesquels ils refusèrent de travailler, veulent désormais et naturellement sans arrière-pensée, travailler avec leurs nouveaux amis, la main dans la main.
Bouboule aurait dû faire la même chose lorsque les députés socialistes se divisèrent, mais sans doute était-il assez intelligent pour ne pas proposer une telle ineptie.
Le mur du çon est donc dépassé à l’intercommunalité
Les élus PC sont contre cette proposition qu’ils dénoncent comme une hypocrisie de leurs « amis socialistes ». Ceux qu’ils ont toujours considérés comme des idiots utiles, sont désormais des idiots inutiles et hypocrites.
Les élus de droite rejetteront sans aucun doute cette idée étrange, mais très politique qui permettrait à la gauche de conserver la majorité au conseil communautaire.
Quant aux verts qui, par leur demande, soutenue par la droite, d’obtenir, pas même une présidence, mais une simple délégation, (demande refusée par leurs camarades socialos et cocos), sont à l’origine de l’idée lumineuse décrite ci-dessus, ils ne peuvent qu’être contre.
Reste une question : quelle sera la position du groupe en marche actuellement en formation chez PVM

Marimar7
Messages : 3
Inscription : jeu. 14 déc. 2017 11:13

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par Marimar7 » ven. 15 déc. 2017 15:10

au comptoir a écrit :La droite de notre intercommunalité a déserté le conseil communautaire du jeudi 30 mars 2017, qui ne délibéra pas faute de quorum.
Droite 0 sur 32 – gauche, très peu sur 33 (ils étaient en vacances)
A noter que si la gauche avait eu la totalité de ses membres présents, elle aurait eu le quorum
Le jour même de la réunion, la droite a expliqué ses raisons au président qui en guise de réponse convoqua à nouveau le conseil communautaire pour le mardi 4 avril 2017 ce qui ne permit pas de négocier de nouveau les points de désaccord à savoir :
- Piscine de champs sur marne : 35 millions sur plan (le double sans doute en réalité)
- Subventions de la ferme du Buisson : 3 millions sans compter les investissements
- date de réalisation de certains investissements
Le conseil n’ayant pas besoin, sur seconde convocation, de quorum, le budget 2017 fut donc accepté par la gauche uniquement.
La droite prend acte, de cette décision et rappelle que la construction d’un centre nautique à champs est une erreur capitale, sur le plan de la gestion et qu’une subvention de 3 millions d’euros à la ferme du buisson fréquentée à peine par 10% des habitants du territoire est une absurdité.
Il est naturellement possible, de jeter l’argent par les fenêtres surtout lorsque ce n’est pas le sien, mais il y a quand même des limites.
De plus en ne renonçant pas, à des subventions extravagantes, pour une culture élitiste dispensée pour des bobos parisiens, l’intercommunalité afin d’équilibrer son budget est obligée d’augmenter ses impôts (taxes d’habitation plus de 700 000 euros ) et réduire sa masse salariale, (600 000 euros).
Elle écrase le contribuable et mécontente les salariés.
Si les 1 300 000 euros ci-dessus avaient été déduits de la subvention de la ferme du buisson, son montant restant (3 millions – 1 million 30) soit 1 million 7 serait encore supérieur à la subvention donnée par l’Etat à sa scène nationale.
Le désaccord sur ces points budgétaires précis, résulte d’une gouvernance, insuffisamment organisée.
Les circuits de décisions ne sont pas précisés,
Les pouvoirs des vice-présidents baignent dans un flou artistique
Les pouvoirs des organes de décisions ne sont pas suffisamment définis
Ces manques, créent nécessairement des insatisfactions, voire des rancœurs et certains Vice-présidents ont l’impression d’être manipulés, notamment par une administration toute dévouée à la majorité politique actuelle.
.
Ses politiciens, tous pourris, que ce soit la gauche ou la droite. Même des cas d'arnaque pour la construction d'une piscine. http://elypsis-piscines.fr/constructeur ... marseille/
Dernière modification par Marimar7 le jeu. 28 déc. 2017 16:29, modifié 1 fois.

milou77
Messages : 7740
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: NOTRE COMMUNAUTE D' AGGLOMERATION

Message par milou77 » ven. 15 déc. 2017 16:30

Marimar7 a écrit : Ses politiciens, tous pourris, que ce soit la gauche ou la droite.
Le problème c'est qu'une minorité a développé des systèmes pour détourner le pouvoir vers leurs intérèts alors que vraisemblablement la grande majorité est honnète et souffre de l'image dégagée par les pourris.

Il est plus rare de voir un député obscur de la creuse faire la une des journaux pour détournement de fonds publics qu'ils n'ont pas par ailleurs qu'un Ferrand ou un Sollère qui eux représentent très bien le cote obscur de la force !

Et le système mis en place les protège ... Nous verrons bien ce qui arrivera à Urvoas ancien ministre de l'injustice et à Sollère nouveau rallié à la REM ...

Mais comme je me dis, si je ne suis pas content je ne dois pas être jaloux car j'aurais très bien pu tenter une carrière politique ...

Verrouillé