L'éducation dite "nationale"

Discussions diverses et variées
milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

L'éducation dite "nationale"

Message par milou77 » mar. 21 oct. 2014 09:59

En 2013, nous avions un sinistre de l'éducation aux moeurs particulières et qui entendait bien recadrer tout ça pour que les tendances déviantes éventuelles de nos chers bambins puissent s'exprimer voir les mettre en valeur ...

Le Conseil d'état vient d'annuler des mesures contenues dans les textes du Ministère de l'éducation Nationale ( le MEN ):

1°/ La circulaire de Vincent Peillon, de 2013 : Elle incitait les recteurs à faire la promotion de la fameuse « Ligne Azur » prétendant informer les jeunes s’interrogeant sur leur « identité sexuelle ».
-Ce texte présentait l’usage de drogues comme “susceptible de faire tomber les inhibitions” et comme “purement associé à des moments festifs" sans mentionner l’illégalité de cette pratique,
-Ce texte définissait la pédophilie comme une « attirance sexuelle pour les enfants » sans faire état du caractère pénalement répréhensible des atteintes ou agressions sur mineurs...
-Ce texte renvoyait à une brochure éditée par un site Internet en contrat avec le MEN dont je ne donnerais pas le lien, intitulée « Tomber la culotte » ...

Réaction de la beurette : Elle trouve que le Conseil d’État reconnaît la légitimité pour le MEN de lutter contre les discriminations (dépénalisation de la drogue et de la pédophilie : Cohn Bendit sort de ce corps ! ) et elle déclare maintienir la coopération avec l’association qui gère le site incriminé.

Elle confirme ainsi qu’elle veut inculquer aux enfants une représentation « particulière » de la sexualité ... "Les amitiés particulières" , vous connaissez ? Il faut quand même se rappeler qu'Alain Peyrefitte a été aussi un ministre de l'éducation Nationale ... Alors soyons fous, drogue et sexe pour tous dès 6 ans !

On n’est loin de la mission de l'éducation Nationale qui à mon sens est la pour transmettre des connaissances et des valeurs mais pas dans l'idéologie qui se cache sous la lutte contre l’homophobie alors qu'elle prône la banalisation sinon la promotion de l'homosexualité !

2°/La suppression de la bourse au mérite : Le gouvernement voulant bannir les inégalités qu'une telle mesure faisait ressortir entre les élèves qui avaient travaillé et ceux qui squattaient les halls d'immeubles , a supprimé le bonus que touchaient les bacheliers de familles modestes qui avaient obtenu la mention « très bien » au baccalauréat. ( mesure qui existe si je ne m'abuse à Emerainville et pas seulement pour ceux ayant obtenu une mention, mais pour tous les reçus au Bac )

On ne peut que se réjouir de la sauvegarde, au moins temporaire, d’une mesure qui récompense les meilleurs élèves...

Cela va à l’encontre de la médiocrité générale que prône la sinistre et des mesures qu'elle va mettre en place pour favoriser l'échec dans les zones favorisées actuellement et l'accompagnement dans l'échec pour les zones dites sensibles ...

On dit que l'on devient Américain quand on comprend les règles du football et du base ball , qu'on devient Anglais lorsqu'on comprend les règles du cricket , en France c'est quand on connait la recette de la potée, des pommes de terre au lard et du petit salé aux lentilles , et pour ça il faut quelques générations ...

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: L'éducation dite "nationale"

Message par milou77 » mer. 3 déc. 2014 08:49

Le dictionnaire officiel de l'Education Nationale va devoir éliminer le mot "mérite" de son contenu ...

Nos députés par ailleurs très très occupés à trouver des solutions à la situation économique du pays occupent leur temps temps libre à discuter de l'existence d'un état Palestinien et la beurette d'une modification de l'évaluation scolaire moins stigmatisante pour les élèves ... Rassurons nous donc , la trève des confiseurs arrive et le pédalo continuera jusqu'en janvier 2015 sur son erre !

le Conseil supérieur des programmes vient de lui déposer un rapport de onze pages préconisant l’abandon des notes et moyennes, qualifiées de « calculs artificiels ». Le rapport les considèrent comme un « moyen de récompense ou de sanction et un instrument de tri et de hiérarchisation sociale des élèves ».

Pour supprimer cette inqualifiable moyen de "hierarchisation" des élèves, les conseillers du Conseil supérieur , très certainement "supérieurement rémunérés" conseillent son remplacement par une nouvelle grille « comportant 4 à 6 niveaux de maîtrise avec des + et des –».

Donc au lieu d'une notation simplifiée par exemple de 0 à 10 , ils préconisent une notation au minimum de -A,A,+A,... -D,D,+D soit l'équivalent de 12 niveaux différents. Et je suppose si le Conseil estime que les élèves connaissent plus que 4 lettres et qu'on passe à 6 , ce sera 18 niveaux ...

Je n'en reviens pas d'un tel niveau de simplification ... Par contre je pense que mis à part des retardés mentaux ou leurs familles de découpeuses de Porc illettrées selon Macron, tout le monde devrait comprendre qu'un "A+" a plus de chances un jour d'intègrer l'ENA que le "-F" ...

Les classements , notes et récompenses, c’est bon pour nos élites socialistes, Porcinet en tête, qui ne manquent pas de nous balancer à la figure leurs études à Polytechnique , Mines et Ponts et leur classement à la sortie de l’ENA... Pour eux et leurs enfants bien sur mais pas pour le petit peuple !

Il ne manquerait plus que les enfants des sahalots de pauvres qui votent socialiste puissent bénéficier du mérite !

au comptoir
Messages : 3299
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: L'éducation dite "nationale"

Message par au comptoir » mer. 3 déc. 2014 12:00

si ma mémoire est bonne; ce nouveau système de notation n'est pas nouveau et a déjà été utilisé dans les années 60.
Et puis l'educ est revenu aux notes, et puis nous revenons aujourd'hui aux lettres, et puis demain nous repasserons aux notes ou aux couleurs.....
Tous ces malades nous font perdre du temps.
La question est la formation des profs (qui devraient écrire sans faute d'orthographe par exemple, comme le fait si bien la tache de la lopette), le contenu des programmes, le nombre d'heures de classe dans l'année (et pas dans la semaine......

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: L'éducation dite "nationale"

Message par milou77 » lun. 13 avr. 2015 09:24

En toute discrétion, la Loi portant réforme des collèges est passée la semaine dernière ...

Rassurons nous , dans un soucis d'égalité, les classes dites "Européennes" jugées trop élitistes et monopolisée par des familles Françaises sans origines migratoires sont supprimées ...

Le niveau de nos écoles et collèges sera bientôt identique sur tout le territoire et du niveau de celles des montagnes surplombant Nador ... Comme cela les petits frères ne seront pas en situation d'échec lorsqu'ils viendront en France !

A l'époque ou nous savons que les pays dits "développés" ne pourront survivre que par l'innovation et les avances technologiques, ça n'est pas visiblement le "cap" choisi par la sinistre de l'éducation ...

Si on veut faire de la France un gigantesque Disneyland ne vivant que du tourisme par contre elle n'a pas totalement tort et elle devrait même supprimer des enseignants dont nous n'aurons plus besoin !

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: L'éducation dite "nationale"

Message par milou77 » lun. 13 avr. 2015 17:56

Mais qu'est ce qu'ils ont l'air gays ... Bouboule viendrait il d'annoncer à la voilée qu'elle était virée ?

Ou alors , elle a une djellabah fendue sur l'arrière vu tous les regards qui convergent en direction de cette partie de son anatomie y compris celui du président !


Image

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: L'éducation dite "nationale"

Message par milou77 » mer. 6 mai 2015 17:42

Grande découverte ce matin, dans certaines régions 15% des jeunes Français de 17 ans lors des journées "défense et citoyenneté" sont incapables de lire et de comprendre un programme d'une salle de cinéma ... Et 4 % sont illettrés !

Ceci ne concerne que les "français" et pas les ados d'autres nationalités qui ne participent pas à ces journées de recensement ... Dans les cités , il vaut mieux écrire en arabe, ils auront plus de chance de lire ou au moins de demander à leurs parents même s'ils ne comprennent pas le Français !

Et notre sinistre de l'échec scolaire va leur ajouter du Grec et du Latin alors qu'ils parlent à peine le Français et pour la plupart sont en échec identifié depuis le CP ... Pour garder des chèvres dans le rif, il est vrai que ce niveau est déjà largement inutile !

Tout le monde le sait , tout le monde s'en fout ...

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: L'éducation dite "nationale"

Message par milou77 » dim. 17 mai 2015 18:20

J'entendais la sinistre de l'échec scolaire sur Europe ce matin nous déclarer sans frémir que tout ce que la presse a écrit à propos de la réforme des collèges était de la caricature ...

Pourtant, en ce qui concerne l'Allemand un certain Ayrault lui a écrit personnellement ... Pourtant un des pontes du socialisme Français, collectionneur de montre à ses heures , un certain Julien Drey trouve les ébauches de textes même s'ils ne sont que destinés à être modifiés totalement inadaptés ... Alors on peut imaginer ce que les hommes de droite peuvent penser !

Des rapports de l'éducation nationale nous disent qu'une grande proportion des élèves entre au collège en étant incapable de comprendre un texte en Français et on veut les orienter vers d'autres langues ... Oublions le Latin et le Grec , concentrons nous sur la connaissance du Français et de notre histoire avant de passer au delà. Je pense que l'apprentissage d'une deuxième langue alors que la langue nationale n'est pas maitrisée est une erreur profonde !

J'imagine que notre marocaine de service a eu la possibilité de maitriser la langue berbère simultanément au Français et avec comme on peut le voir un certain succès ... Mais tout le monde n'a malheureusement pas les même facilités.

Je me souviens qu'à une époque, Les migrants arrivant en Israel étaient obligés d'apprendre l'hébreu, la langue du pays qui assure la cohésion nationale ... Pourquoi chez nous , n'oblige t'on pas les parents bénéficiant du regroupement familial par exemple à prouver leur connaissance du Français avant de pouvoir justifier du droit aux aides sociales ... Au moins les enfants pourraient s'exprimer et entendre autre chose que la télévision en langue étrangère !

La réforme , du moins ce qui restera des textes actuels après rabotage ne s'appliquera de toutes les façons qu'à la rentrée 2016 ... La Médiocratie est en route !

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: L'éducation dite "nationale"

Message par milou77 » mer. 20 mai 2015 08:56

El Caudillo Valls avec sa nostalgie de l'Espagne des années 50, son amour de la démocratie et du respect des citoyens de la République a publié au JO la réforme du collège ... Nous allons voir s'il y a des hommes chez les enseignants devant ce déni de démocratie !

En ce qui concerne la sinistre de l'échec scolaire franco-marocaine, elle a déclaré qu'elle ira jusqu'au bout ... irait elle jusqu'à la prostitution ?

Elle a raison en fait car pourquoi faire des écoles bilangues pour la population Française alors qu'elle constate dans les cités que le fait d'être "bilangue" arabe-Français ne conduit visiblement pas à la réussite scolaire ...

Je pense qu'au point ou nous en sommes, il faut vivre avec et plutôt essayer d'en rire même si c'est triste à en pleurer de devoir subir les dictat de sinistres de cultures différentes ... Nous allons connaître 2 années d'autoritarisme primaire socialiste !

Un petit rappel des parôles de nos politiques sur l'éducation nationale :

https://www.dailymotion.com/video/x2qkm ... n?start=15

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: L'éducation dite "nationale"

Message par milou77 » jeu. 5 nov. 2015 10:23

On se demande vraiment pourquoi réformer le collège alors que le Catalan , lors de sa visite aux Mureaux le 26 Octobre , accompagné de la Franco-Marocaine et de 16 autres ministres , il a annoncé entre autres la création d'un diplôme d'état de "hip hop" ...

Il est vrai que dans un parcours en échec scolaire, obtenir au moins un diplôme d'état, sur un CV ça va faire de l'effet !

C'était pas prévu dans la Loi Macron, mais ça va certainement aider à réduire le chômage des jeunes !

A quand un diplôme de Tag , de démarreur de scooter sans clef, de distributeur d'herbe certifié, d'animateur de groupes de supporters de foot ou encore de sculpteur capilaire pour crètes de coq ...

Les gamins de banlieues ne méritent donc même pas de la part de ces immigrés du gouvernement plus de considération !

Lamentable !

milou77
Messages : 7725
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: L'éducation dite "nationale"

Message par milou77 » ven. 5 févr. 2016 10:18

Il est vrai qu'un diplôme d'état de Hip-Hop était déjà quelque chose de fondamental pour l'assimilation des gamins de banlieue qui pourront ainsi se considérer "égaux" avec les zotres , ceux qui ont obtenu un diplôme en ayant fait l'effort d'apprendre à l'école de la République !

Nos académiciens ont donc mis au point une réforme de notre autaugrafe qui comme le déclarait la bi-nationale de l'échec scolaire n'a rien de choquant vu que le langage SMS est en passe de devenir le langage universel des djeuns !

Au lieu donc de nous préoccuper des "vrais" problèmes de notre société comme l'économie ou l'emploi , on alimente les médias avec des sujets de ce genre ou même comme la déchéance de nationalité pour des personnes qui n'en n'ont rien à faire !

Répondre