Accident de Brétigny

Discussions diverses et variées
Ninahagen
Messages : 731
Inscription : jeu. 21 juin 2012 16:46

Accident de Brétigny

Message par Ninahagen » sam. 13 juil. 2013 07:26

Je viens d'entendre à la radio que la police a empêché des jeunes de détrousser les cadavres des victimes et de voler les valises des passagers de ce train qui venait de dérailler.Ils ont également essayé de voler des portables dans un véhicule du samu,ils ont également caillassé les forces de l'ordre venues en renfort pour l'accident. La police a été obligée de faire appel aux CRS! Dans quel monde vit-on?

jimphelps
Messages : 121
Inscription : sam. 12 mai 2012 19:28

Re: Accident de Brétigny

Message par jimphelps » mer. 17 juil. 2013 10:02


tintoulette
Messages : 295
Inscription : mer. 19 déc. 2012 16:13

Re: Accident de Brétigny

Message par tintoulette » mer. 17 juil. 2013 11:01

c'est marrant de mettre qu'un article d'un journal très marqué à droite pourquoi ne pas parler du fait qu'europe 1 n'a pas fait de travail d'investigation, qu'ils n'ont pas recoupé l'information à part la parole du syndicat très neutre qu'est alliance

http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... toile.html

http://www.sudouest.fr/2013/07/13/accid ... 4340-7.php

Accident de train de Brétigny : Samu et Croix-Rouge n'ont pas vu de "pillage"






Publié le 13/07/2013 à 15h01
Par SudOuest.fr, avec AFP

commentaire(s)

107


Accident de train de Brétigny : Samu et Croix-Rouge n'ont pas vu de "pillage"

Le syndicat policier Alliance avait fait état vendredi soir de scènes de pillage avec un groupe de jeunes. "Nos équipiers n'ont rencontré aucun problème", indiquent Samu et Croix-Rouge
Des vols sur les lieux de l'accident, au détriment des victimes ? Frédéric Cuvillier fait état d'
Des vols sur les lieux de l'accident, au détriment des victimes ? Frédéric Cuvillier fait état d'"actes isolés", d'"une personne interpellée", d'"une tentative de vol de portable" au préjudice d'un secouriste, de "pompiers qui, par petits groupes, ont été accueillis de façon un peu rude". Mais de "véritables actes commis en bande, non". (AFP MARTIN BUREAU)
Partager





Tweeter


Envoyer à un ami

Imprimer

Pillage de victimes de l'accident de Brétigny, info ou intox ?, comme le résume bien FTVinfos...

En tout cas, les équipes de la Croix-Rouge et du Samu qui sont intervenues ce vendredi en gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne), après le déraillement du train Paris-Limoges, n'ont pas été gênées dans leur travail par les badauds et n'ont pas vu de pillage.
Pour sa part, le syndicat policier Alliance avait fait état vendredi (sur Europe 1) soir de scènes de pillage avec un groupe de jeunes qui auraient "dépouillé les victimes", provoquant les condamnations fermes de quelques responsables politiques.


"Il n'y a pas eu d'agressions"

"Nos équipiers n'ont rencontré aucun problème avec des badauds. Il n'y a pas eu d'agressions, nous avons travaillé de façon tout à fait normale", a déclaré Jean-François Riffaud, le directeur de la communication de la Croix-Rouge qui était sur place vendredi.
Quelques 90 "équipiers" de la Croix-Rouge, accompagné de 28 camions, sont intervenus sur la catastrophe ferroviaire vendredi soir. Les premiers secouristes de la Croix-Rouge sont arrivés sur place "vers 18H30", selon Jean-François Riffaud, soit 1 heure 15 après l'accident.
Le chef de service du Samu de Paris, le professeur Pierre Carli, a par ailleurs indiqué samedi à la presse qu'il n'avait pas eu connaissance d'éventuels caillassage ou pillage, dont ses équipes auraient été victimes, soulignant simplement que le site de l'accident était étendu.
Les pompiers de l'Essonne n'étaient pas en mesure de répondre dans l'immédiat samedi après-midi.

jimphelps
Messages : 121
Inscription : sam. 12 mai 2012 19:28

Re: Accident de Brétigny

Message par jimphelps » mer. 17 juil. 2013 12:13

Tout va bien alors ouf

Marrant en effet car quand j'ose pousser un petit coup de gueule ici http://www.mairie-emerainville.fr/forum ... =15&t=1207 on me fait comprendre que je ne défends pas assez les forces de l'ordre ...

Ninahagen
Messages : 731
Inscription : jeu. 21 juin 2012 16:46

Re: Accident de Brétigny

Message par Ninahagen » mer. 17 juil. 2013 12:39

Parce qu'accueillir les pompiers d'une façon un peu rude et tenter de voler un secouriste , tous ces gens qui viennent porter secours aux victimes, c'est juste normal?

tintoulette
Messages : 295
Inscription : mer. 19 déc. 2012 16:13

Re: Accident de Brétigny

Message par tintoulette » jeu. 18 juil. 2013 11:16

@jim je ne juge pas vos propos ou positions, vous vous êtes juste fait berné par nos merdias en même temps qui ne l'est pas aujourd'hui

@nina non ce n'est pas normal pour autant mais ce ne sont pas des pillages de cadavres comme on a voulu nous faire croire

jimphelps
Messages : 121
Inscription : sam. 12 mai 2012 19:28

Re: Accident de Brétigny

Message par jimphelps » jeu. 18 juil. 2013 14:24

Exact.
Et ce que je déplore c'est que ces médias qui ont pignon sur rues colportent des rumeurs transformées en infos qui font la part belle aux fantasmes et leurs conséquences.

J'ai vu après que ce site était orienté droite très libérale mais je me suis dit qu'au final vu ce qui était rapporté, c'était très choquant.
Maintenant si ce n'est pas confirmé c'est à la limite de l'info mensongère.

Avoir de l'info fiable non orientée ça devient très compliqué.

tintoulette
Messages : 295
Inscription : mer. 19 déc. 2012 16:13

Re: Accident de Brétigny

Message par tintoulette » jeu. 18 juil. 2013 15:28

oui vous avez raison il est très difficile d'avoir des médias objectifs aujourd'hui, ils ne font que de la propagande

qu'il y ait eu des voleurs qui ont voulu profité de l'occasion est une chose de là à parler de "pillage" s'en est une autre

heureusement que milou est en vacances il nous aurait encore parler de l'islam et des méchants musulmans

tintoulette
Messages : 295
Inscription : mer. 19 déc. 2012 16:13

Re: Accident de Brétigny

Message par tintoulette » jeu. 18 juil. 2013 15:33

http://essonneinfo.fr/91-essonne-info/4 ... ent-passe/


« Débordements » à Brétigny : ce qu’il s’est vraiment passé


Plusieurs médias ainsi que des personnalités ont réagi ce week-end à des rumeurs autour du tragique accident ferroviaire survenu en gare de Brétigny-sur-Orge. Beaucoup de bruit et un début de polémique autour d’actes de délinquance présumés et des caillassages. Présents sur place, les journalistes d’Essonne Info ont assisté aux « faits », qui se résument à quelques tensions autour des lieux.

Le climat était singulier vendredi soir autour de la gare de Brétigny. A la suite du dramatique accident survenu en fin d’après-midi, les riverains assistent au ballet incessant des ambulances, des camions de pompiers, et des caméras, qui occupent le bas du parvis de la gare. Les observateurs sont tous postés hors du périmètre de sécurité gardé par les forces de l’ordre. D’autres curieux sont présents en ville à cet instant, mais aussi de nombreuses personnes cherchant une solution pour trouver un bus de substitution ou tout simplement rentrer chez elles.

Les voitures sont rapidement écartées du centre-ville, et parmi les automobilistes garés à proximité de la gare certains ne peuvent accéder à leur véhicule. Les commerçants quant à eux sortent de leur boutique, attendent comme les autres des nouvelles de la catastrophe. Une atmosphère pesante règne sur les lieux (lire notre reportage), les uns essayant de voir la scène et arracher toutes nouvelles informations, et les autres tachant de remplir leur mission de secourisme ou de maintien de l’ordre.

Au croisement du boulevard de la République et de la rue Maurice Boyau les forces de l’ordre installent un premier barrage. Les esprits s’échauffent au moment où des brigades mobiles repoussent les personnes au delà d’un périmètre élargi. Certains tentent alors de rentrer à leur domicile, et se font fermement stopper. « Je dois dîner chez mon frère » s’énerve une jeune femme, « il habite à quelques mètres derrière le barrage » . Impossibilité de passer, on lui demande de faire le tour. « Mais le tour par où? » s’interroge-t-elle tout haut.

Une pierre a été lancée

Un instant plus tard, une mère de famille souhaite aller à la supérette pour acheter des couches. On lui refuse le passage et l’un des agents lui propose de « demander à [ses] voisins » . Les forces de l’ordre sont inflexibles et le dispositif de sécurité mis en place est très impressionnant. Peut-être trop ? Un groupe de personnes bloquées rue Boyau, exprime son mécontentement. Le ton monte lorsque plusieurs gardes mobiles les refoulent énergiquement au fond de la rue. Quelques insultes fusent, et un jeune homme lance à ce moment un projectile en direction des policiers. Ces derniers sortent les flashballs prêts à riposter. Mais ils n’en ont au final pas eu besoin, puisque les quelques personnes énervées se sont tout de suite écartées des lieux.

Oui, une pierre a bien été lancée, cela dans un état de tension ambiante. Toutefois nul caillassage ou émeute, comme certains ont pu l’écrire, parfois dans le but de profiter d’une polémique ainsi créée sur ces soi-disant « voyous » ou « barbares » . Quant aux informations faisant état de pillage de victimes, d’histoires de vols sur les personnels de secours et les journalistes, il s’avère que rien de cela ne s’est déroulé. Seul un vol isolé dont a été victime un membre du SAMU a été confirmé. Tout serait partie d’une « source policière » et d’un membre du syndicat Alliance cités par Europe 1. Mais le soir même et plusieurs fois le lendemain, le préfet Michel Fuzeau, les services de pompiers, le SAMU ou encore la Croix Rouge ont affirmé à nos confrères que les opérations de secours s’étaient déroulées sans heurts et dans le calme.

Solidarité et entraide

Cette affaire montée en épingle montre à quel point des informations peu fiables relayées par quelques commentateurs peuvent suffire à passer sous silence l’entraide dont ont fait preuve plusieurs Brétignolais, présents sur les lieux ou habitant à proximité, pour venir en aide aux personnes blessées et choquées. Très vite après l’accident, alors que le centre-ville apprend la catastrophe, une chaîne humaine, partie depuis le magasin Intermarché apporte à la gare de l’eau et des vivres. Autour de la gare, l’entraide est de mise, pour sortir les voyageurs du train déraillé, réconforter les personnes choquées et ouvrir la voie des secouristes.

Au milieu de cette foule, beaucoup de personnes perdues, ne sachant pas où elles se trouvent. Les personnels de la SNCF sortent également au devant des victimes, et ne compteront ce soir là pas leurs heures supplémentaires. Solidarité de mise également en ville, où plusieurs Brétignolais et habitants des alentours ramènent les personnes sans solution de transport. Comme cette femme qui propose naturellement à cette habitante de Saint-Michel-sur-Orge de la conduire chez elle, celle-ci ne sachant pas comment faire.

Ce type d’intox touche malheureusement de plus en plus le journalisme. Il ne s’agit pas ici de mettre en défaut les journalistes, mais de mettre en lumière un système global. A l’heure de Twitter et de l’Information mort-née, car périmée à l’instant même où elle apparaît, l’immédiateté de l’actualité se révèle le pire ennemi du journalisme d’investigation. Le temps des médias empêche la prise de recul et le temps long de l’analyse, de la vérification et confrontation des sources, en somme du sens critique. Les pires dérives sont alors possibles, la raison laisse place à l’affect, et un événement aussi tragique que ce déraillement de train peut devenir l’outil d’une instrumentalisation plus politique et pernicieuse.

Ninahagen
Messages : 731
Inscription : jeu. 21 juin 2012 16:46

Re: Accident de Brétigny

Message par Ninahagen » ven. 19 juil. 2013 21:56

Le parquet d'Evry recense 4 plaintes pour vol à la suite du déraillement du train.
Info ou intox?

Répondre