les mauvaise nouvelles du jour

Discussions diverses et variées
Pybe
Messages : 183
Inscription : mer. 1 juin 2016 12:12

Re: les mauvaise nouvelles du jour

Message par Pybe » mar. 27 déc. 2016 11:09

Les joies des diverses uberisations : de plus en plus de petits boulots précaires et sans aucune protection sociale, mais qui font sortir du chômage de catégorie A... Ils adorent ça chez Pôle Emploi.

milou77
Messages : 7734
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: les mauvaise nouvelles du jour

Message par milou77 » mer. 28 déc. 2016 18:38

Pybe a écrit :Les joies des diverses uberisations : de plus en plus de petits boulots précaires et sans aucune protection sociale, mais qui font sortir du chômage de catégorie A... Ils adorent ça chez Pôle Emploi.
je ne suis pas certain que nos gouvernants soient vraiment concernés ... Quelles mesures sérieuses ont été prises pour que la génération qui arrive soit orientée de façon à coller avec les besoins estimés ?

Pourquoi au nom de la liberté de choisir sa formation forme on entre 6000 et 10000 futurs profs de gym alors que le recrutement au CAPEPS de l'éducation nationale se limite à 600 par an ...

Il est plus facile de développer un muscle que de résoudre des intégrales ... Mais notre position de pays développé a certainement plus besoin de neurones que de fibres musculaires !

Heureusement qu'il y a des salles de sport et comme le dit si bien PYBE il s'agit d'une forme "d'ubérisation" avec faillites régulières et en fait il faut constater qu'on forme des Bac+3 à 6 dont plus de 80 % ne trouveront pas de postes correspondant à leur formation ... On forme des chômeurs alors qu'on le sait dès le départ et d'un autre coté, on n'augmente pas le numérus closus de médecins alors que tout le monde sait qu'on va en manquer de plus en plus ...

Pour tout dire, j'ignorais tout de cette formation des métiers sportifs et si je savais qu'il y avait bien évidemment un CAPES comme pour n'importe quelle matière, je n'avais jamais imaginé qu'il pouvait y avoir une "agrégation" dans ce domaine ... Et pourtant ça existe !

Michel Morin
Messages : 2501
Inscription : lun. 16 janv. 2006 19:26
Localisation : Emerainville (Bourg)
Contact :

Re: les mauvaise nouvelles du jour

Message par Michel Morin » jeu. 5 janv. 2017 16:04

Les bienfaits du libéralisme débridé, magouilles et compagnie:

http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/05 ... r-homepage

mais tout cet argent n'a pas été perdu pour tout le monde!
Politique ultra libérale: l'ULEM en a rêvée, Macron la fait!

milou77
Messages : 7734
Inscription : sam. 17 juin 2006 08:32
Localisation : Le village Gaulois

Re: les mauvaise nouvelles du jour

Message par milou77 » jeu. 5 janv. 2017 17:03

Michel Morin a écrit :Les bienfaits du libéralisme débridé, magouilles et compagnie:

http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/05 ... r-homepage

mais tout cet argent n'a pas été perdu pour tout le monde!
C'est surtout, comme dans l'affaire de Saupiquet , la démonstration que les dirigeants de ces entreprises ne sont pas à leur places et que les directeurs financiers en autres commissaires aux comptes n'ont pas tirés les signaux d'alarmes si toutefois eux mêmes avaient compris ce qui allait se passer !

Les syndicats veulent s'en prendre aux politiques ... l'état n'avait rien à voir avec Vivarté , la seule chose à faire maintenant est de mettre en examen les PDG à l'origine des affaires et de les mettre en responsabilité sur leurs fonds propres ... ça en fera peut être réfléchir quelques uns lorsqu'ils empochent leurs bonus de fin de mission !

Même dans le cas de Lagarde la justice de notre pays ne l'a pas voulu , alors c'est que l'incapacité n'est pas un délit et que la corruption est acceptée au plus haut niveau de la justice et de l'état !

L'ajournement du procès pour détournement de fonds publics du roitelet de la Guinée équatoriale à Paris en est un autre exemple ... tout fout le camp !

au comptoir
Messages : 3308
Inscription : ven. 3 avr. 2009 11:07

Re: les mauvaise nouvelles du jour

Message par au comptoir » dim. 8 janv. 2017 13:07

Je ne sais pas si le libéralisme a comme bienfait des magouilles débridées, mais je sais que le socialisme ne vaut pas mieux et je demande à Iago d analyser les bienfaits du communisme, voire du socialisme français actuel
Dans le socialisme règne l irresponsabilité et ã part des condamnations politiques rien est sectionné que ce soit l incompétence ou la malhonnêteté
Il en est de meme dans un pays comme la France (ã moitie communiste) pays dans lequel les politiques de droite comme de gauche se protègent mutuellement
Dsk a été condamné aux Usa pourtant ses frasques lubriques étaient connus des journalistes (qui se sont auto censures) des politiques (qui se protègent tous)
idem pour la francisque de Mitterrand. Toi qui passe ton temps à nous accuser de petainiste tu as sans doute vote pour ce grand résistant
Aucune condamnation contre dsk n aurait été prononcée dans le pays des droits de l homme (voir article 1 de la déclaration )
Par contre tous les jours des chefs d entreprises sont condamnés par des tribunaux composés eux aussi de fonctionnaires
Je pense que l affaire saupiquet n est pas terminée et que les dirigeants et les commissaires aux comptes vont avoir de sérieux ennuis
Mais pour cela mon cher Iago il faut connaître un minimum du droit des affaires

Pybe
Messages : 183
Inscription : mer. 1 juin 2016 12:12

Re: les mauvaise nouvelles du jour

Message par Pybe » lun. 9 janv. 2017 13:03

A mon avis, ce n'est pas un problème de libéralisme/communisme, c'est un problème que rencontre toute société : la société favorise certains membres et en pénalise d'autres, ceux qui sont favorisés s'en sortent mieux et se retrouvent dans une position où ils peuvent influer sur la société. Comme pour eux la société a fonctionné correctement, ils ont tendance à la maintenir en l'état.

C'est une théorie soutenue par pas mal de travaux universitaires, notamment au niveau des systèmes éducatifs, judiciaires et pénitentiaires. Ceux qui se retrouvent à décider de l'avenir du système éducatif sont de manière générale des gens qui ont réussi dans ce système et pour qui le système a donc bien marché. On se retrouve avec un système qui pousse les membres marginaux de la société vers la prison et ceux qui rentrent le mieux dans le moule vers le succès, et qui s'auto-entretient ainsi.

Et ça mène effectivement à un système où on va facilement enfermer un marginal pour des délits à quelques centaines d'euros, mais on va à peine demander le remboursement des sommes énormes détournées par un responsable politique, sans parler de ceux qui se seront arrangés pour que leurs magouilles, nuisibles à la société, soient tout à fait légales, ou régulées par un comité qu'ils dirigent.

Répondre