DOSSIER : Commissions municipales

Commission Gestion des espaces publics - Compte-rendu

 Mercredi 9 juin 2021 – 11h

Commission Gestion des espaces publics

Compte-rendu

Commission en présence de Monsieur le Maire, Madame Fabrigat,  Madame Beaudry, Monsieur Levron, Monsieur Parizia, Monsieur Hascoët, Monsieur Courtois, Monsieur Caulay, DGS, Monsieur Beaudry, CST, Monsieur Fayard (urbanisme), Monsieur Jedrezak.

Absents : Monsieur Quinion, Monsieur Bitbol, Monsieur Lafleur, Madame Annoqri.

Monsieur le Maire introduit la réunion en donnant la parole à Monsieur Levron.

Monsieur Levron liste les travaux réalisés au premier semestre 2021 (voir doc annexe).

Monsieur le Maire prend la parole pour signaler qu’il y a une demande des riverains pour la rue du Clos de l’Aumône ou trou s’est formé dans la chaussée (au milieu de la petite place).

M. Beaudry confirme et annonce que la demande a bien été prise en compte.

Monsieur le Maire évoque aussi Madame Li qui nous demande de transformer une ou deux places de stationnement en places PMR.

Monsieur Hascoët demande si on n’aurait pas oublié l’ouverture de la rue silencieuse dans la liste des travaux donnée par M. Levron.

M. Beaudry répond que les travaux de la rue silencieuse avaient commencé en 2020. Là, on ne parle que des travaux du premier semestre 2021.  

Monsieur le Maire en profite pour annoncer que pour l’ouverture de la rue silencieuse, la Ville n’a que des retombées positives. Les gens sont contents… sauf les distributeurs de drogue (qui ne sont pas du Clos d’Émery).

Monsieur Levron liste maintenant les travaux de la feuille de route second semestre 2021 (voir doc annexe).

M. Beaudry rappelle que l’entreprise qui intervient sur Guy-Drut a été cambriolée dans la nuit de dimanche à lundi : tout l’outillage électroportatif a disparu. Montant du larcin : 20 000 euros.

Monsieur Levron repend la liste des travaux de la feuille de route second semestre 2021 (voir doc annexe).

M. Beaudry annonce que les poteaux de jardins en bois qui sont régulièrement fournis par la Ville aux particuliers seront désormais en matériaux composites recyclés. Ils s’abîmeront beaucoup moins vite que les poteaux en bois. Belle économie à la clef pour la Ville.

Monsieur le Maire demande si les jardins familiaux satisfont les usagers.

Monsieur Levron répond que oui. Les gouttières ont été changées, le programme de remplacement des cabanes est terminé (les gens sont contents : plus de bois, plus besoin de « bondexer »).

Monsieur le Maire salue la qualité des jardins d’Émerainville comparés à ceux des villes voisines.

Monsieur Parizia confirme et salue le civisme et l’autodiscipline des jardiniers : tout est très propre.

Monsieur Levron annonce que deux dossiers nécessitent une surveillance accrue : le premier, la réception des travaux à Guy-Drut. Clairement, il y a un retard sur le planning global suite aux intempéries hivernales et printanières. Les retards de livraisons n’ont rien arrangé. Aujourd’hui, on nous annonce une livraison fin juillet plutôt que fin juin. Monsieur Levron est dubitatif.

Deuxième dossier : des fissures constatées sur l’école Malnoue II, sur un pignon. Il y a un diagnostic en cours par un cabinet d’architectes, une étude géotechnique sera lancée la semaine prochaine. On le sait, le tes terrains autour des étangs (et à Malnoue en général) sont très meubles.

Monsieur Parizia précise que dans le cadre des conseils d’écoles, les parents ont bien signifié qu’ils n’étaient pas inquiets par cet épisode. Ils sont sereins, rassurés.

Monsieur Caulay précise qu’une déclaration en catastrophe naturelle va être faite (mais c’est toujours avec un décalage d’un an cette démarche).

Monsieur Levron précise que du côté du budget des services techniques, le calendrier est respecté (voir doc annexe).

Monsieur Levron liste maintenant les réalisations 2021 dans le domaine de l’urbanisme (voir doc annexe).

Monsieur Caulay annonce qu’une nouvelle réunion avec Épamarne (avec la nouvelle équipe) devrait avoir lieu avant fin juin. Elle sera bientôt fixée. L’idée serait de remobiliser les deux notaires pour le dossier du terrain SNCF.

Pour le terrain Pylos : Lidl est un groupe suffisamment puissant pour choisir lui-même le futur propriétaire du terrain. Dans ce dossier, la Ville n’a joué que les intermédiaires : Nous n’avons que donner l’adresse du propriétaire actuel à Lidl. La Ville n’a fait que ça.

Lild a travaillé sur une masse qui comprend l’enlèvement de la terre. Aux dernières nouvelles, il leur manquait le montage juridique car Lidl ne veut pas être responsable de l’enlèvement de la lettre.

Monsieur le Maire rappelle que la mairie n’‘est absolument pas décisionnaire dans ce dossier. C’est une ZAE : c’est l’agglo et l’Épamarne qui décident.

Monsieur Levron parle du dossier Plaine nord : dossier suivi par Épamarne. Sur les trois études attendues, nous n’en avons reçu qu’une seule… Il y a du retard donc.

Pour le PLU : le cahier des charges est rédigé. La délibération aura lieu le 23 juin pour le lancement du marché.   

Monsieur le Maire rappelle que l’on parle de révision du PLU, pas de modification. L’aérodrome supprime son projet de troisième piste pour faire une zone d’activités à la place : il faut donc que nous changions le PLU totalement (car les ¾ sont sur notre territoire).

Monsieur Levron reprend la parole sur la liste de l’urbanisme en cours (voir doc annexe).

A propos de la géothermie, il se veut rassurant : creuser le puits, ça sera rapide, c’est maîtriser. En revanche, la distribution dans les communes sera plus difficile et lente (et couteuse car il faut refaire toutes les routes pour installer les conduites d’eau chaude qui sont plus larges que les conduites classiques).

Monsieur le Maire rappelle qu’au départ on ne pensait pas être intéressés par la géothermie. Finalement, si. Nous avons réussi à convaincre la CAPVM qu’Émerainville devait faire partie des villes éligibles à la géothermie. Nous n’avons pas de gros immeubles et les pavillons ne sont pas raccordables… Reste à mener une étude là-dessus.

Monsieur le Maire souhaite maintenant évoquer des sujets d’avenir : le futur stade avec le collège. Nous avons bien avancé. Nous avons pris contact avec des entreprises pour voir ce qu’il est possible de faire compte tenu de la surface : on sait déjà que le stade ne pourra pas être homologué national ni régional, peut-être départemental.  Sur le financement, nous sommes tombés d’accord sur à peu près tout avec le Département. Reste à savoir qui s’occupera des frais de fonctionnement. S’il faut un gardien, il faut un salaire… La Ville ne paiera pas tout à 100%... On donne déjà le terrain, aucune raison que les frais de fonctionnement soient pris en charge à 100% par la Ville.

M. Beaudry annonce d’autres projets : stand de tir à Dominique-Rocheteau (on attend les subventions de la fédération). Il n’y aura pas de terrain de football synthétique à Dominique-Rocheteau. C’est trop cher. Si on devait payer 20% du prix  pourquoi pas, mais sinon non. Quand on voit le nombre d’adhérents du club de foot, et leurs résultats, on se dit que ce projet n’est pas à l’ordre du jour.

Monsieur Caulay rappelle que nous avons 600 000 euros de subventions via le Fac avec le Département et la Région plus 1 million car nous avons une reconstruction de collège. On a donc potentiellement 1 600 000 de subventions, mais il nous restera toujours 30 % à notre charge.

Dans le cadre du Fac il nous faut présenter trois projets. On a proposé :

  • L’agrandissement du gymnase Jacques-Anquetil.
  • Le nouveau stade pour le collège.
  • Refonte complète de Rocheteau avec  la réflexion sur le tennis, la réflexion sur le stand de tir et sur le terrain de foot pour au moins refaire un stabilisé qui soit drainé correctement.

 

Monsieur le Maire demande s’il y a des questions.

Non.

La séance est levée.

Retour à liste des courriers