DOSSIER : Actualités

Billet d'humeur d'Alain KELYOR - (Suite)

FERMETURE DE CLASSE A JEAN JAURES

Le Clos d’Emery bénéficiait autrefois d’un régime particulier de classement Zone d’Education Prioritaire (Z.E.P.) qui nous apportait l’excellence pédagogique pour un nombre d’enfants restreint par classe. Cet avantage nous a été retiré par les services de l’Etat en 2015 pour des raisons financières.
Aujourd’hui, sans préavis et sans respecter la procédure habituelle une classe est fermée à l’école Jean Jaurès.
Les parents d’élèves de l’APIJE, soutenus par la mairie, ont décidé de s’opposer à cette fermeture et ce pendant une semaine du lundi 7 au lundi 14 septembre 2020.
La municipalité a soutenu le mouvement et a de son côté averti la députée, l’inspecteur de circonscription et l’inspectrice académique qui a refusé de communiquer avec monsieur le Maire par téléphone.
L’adjointe au maire chargée de l’éducation a participé à toutes les tractations dont la dernière qui s’est déroulée à Melun le 14 septembre 2020 à 18 heures.
Les parents et l’élue ont été reçus par le chef de cabinet et l’inspectrice adjointe d’académie.
Sans tenir aucun cas des arguments largement développés, l’administration est restée sur sa position de fermer une classe. D’après ces récentes évaluations, Emerainville est dans la moyenne nationale en termes de niveau et n’a pas besoin d’un régime de faveur.
L’administration ne pouvait pas ouvrir de nouveaux postes par manque de moyens en personnels non financés par l’Etat.
Nous constatons la position de l’association des parents d’élèves APIJE qui renonce à poursuivre le mouvement sans doute avec l’accord des parents et dans l’intérêt des enfants.
Rien ne permet d’affirmer qu’une position plus dure aurait permis d’obtenir satisfaction, comme cela s’est fait à La Mare l’Embûche, l’an passé.
 

Retour à liste des courriers