Ma ville en actualité

Alain KELYOR vous présente ses vœux


Le Bois Saint-Martin vous ouvre ses portes en avant-première !

Le Bois Saint-Martin vous ouvre ses portes en avant-première !

Un nouveau bois aux portes de Paris ! Situé en Seine-Saint-Denis (Noisy-le-Grand) et dans le Val-de-Marne (Villiers-sur-Marne, Le Plessis-Trévise), le Bois Saint-Martin vient d’être acquis par l’AEV pour le compte de la Région Île-de-France, en vue de son ouverture au public : près de 300 hectares de nature, rien que pour vous !
Pour l’occasion, l’AEV et la Région vous proposent près d’une centaine de visites guidées gratuites au cœur de ce qui était jusqu’alors le plus grand bois privé de la métropole parisienne.

Le but ? Vous faire découvrir, en avant-première, ce poumon vert regorgeant d’une biodiversité exceptionnelle, avant de pouvoir y accéder en visite libre dès le printemps 2021 !

Cerise sur le gâteau, ce dernier espace de nature préservé entre le bois de Vincennes et la Ville Nouvelle de Marne-la-Vallée est accessible en transports en commun depuis Paris en moins de 20 minutes (RER E – Noisy-le-Grand) ! L’occasion rêvée pour une échappée belle hivernale.

Bonne découverte

  S’inscrire aux visites découvertes du « Bois Saint-Martin »

 

 



Compte rendu du conseil municipal du 14 Septembre 2020

L’an deux mil vingt, le quatorze septembre à dix-neuf heures, le Conseil Municipal légalement convoqué s’est réuni à l’Espace Guy Drut – 11 rue Boris Pasternak, en séance publique sous la présidence de Monsieur Alain KELYOR, Maire.

Lire l'article

Covid-19 - Interview de Alain KELYOR




Service Civique en Seine et Marne

Cette 10ème année du Service Civique est marquée par une crise sans précédent qui révèle à quel point la jeunesse sait se mobiliser. Actuellement, 258 missions de Service Civique en Seine et Marne sont proposées par des associations et structures publiques à destination de jeunes âgés de 16 à 25 ans ou 30 ans pour les jeunes en situation de handicap
Chaque volontaire perçoit pendant toute la durée de la mission une indemnité de l’État de 473,04 € qui valorise son engagement ainsi que 107,68€ de sa structure d'accueil. Les missions ont une durée moyenne de 8 mois.

Pour postuler à la mission qui vous intéresse: 
https://www.service-civique.gouv.fr/missions/

Le bureau du Service Civique de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale est ouvert pour vous répondre : ddcs-service-civique@seine-et-marne.gouv.fr



Commémoration du 11 novembre : Le discours du Maire

« Devant les heures difficiles que nous traversons depuis plusieurs mois,

Devant l’impossibilité sanitaire d’accueillir aujourd’hui, comme il se doit nos écoliers et nos collégiens,

Votre présence, si réduite soit-elle, est un véritable témoignage de respect envers nos aînés, et je vous en remercie de tout cœur.

Le 11 novembre 1918 est, et restera à jamais, l'une des dates majeures et emblématiques de notre histoire.

Celle que l’on nomme populairement et presque affectueusement « la grande guerre », figure au Panthéon des heures glorieuses et décisives qui ont tracé le destin de notre pays.

Célébrer le 11 novembre et l'Armistice de 1918, c'est commémorer la fin d'un conflit qui reste aujourd’hui encore, le plus meurtrier de l'histoire mondiale.

Une guerre, qui en 4 ans, fera plus de 18 millions de morts et 21 millions de blessés.

Mais malgré l’enfer de ces quatre longues années, dans des conditions sanitaires et climatiques inhumaines, ces hommes n’ont jamais perdu leur humanité, organisant même une forme de solidarité entre tranchées et soldats d’uniformes différents.

Leur courage et leur discipline, ont permis de sauver notre territoire et de le réunifier. A la République de s'ancrer dans le cœur de notre peuple.

Si la France a été celle qui paya le plus lourd tribut dans sa lutte contre l’envahisseur, n’oublions pas la contribution déterminante des Etats-Unis et le rôle éminent du Portugal, qui permirent de mettre un terme à cette véritable « boucherie humaine ».

Héritiers de l'histoire de France mais aussi de l’histoire mondiale, nous avons tous de générations en générations,  la responsabilité d'entretenir le souvenir de toutes les victimes, et de tous ceux dont les vies furent brisées au nom, et pour, notre liberté et notre identité.

Cela nous donne collectivement des responsabilités à l'égard de ceux qui, aujourd'hui encore, sous l’uniforme de nos armées,  risquent leur vie et, pour certains, la perdent au nom d’un idéal républicain.

Combattants de la Paix et des libertés, ils meurent en son nom, prenant ainsi place dans cette douloureuse liste des victimes que nous honorons chaque année.

N’oublions pas non plus nos policiers et nos gendarmes, qui malheureusement perdent la vie dans l'exercice de leurs fonctions, au service de notre protection contre les violences et les extrémismes qui nous menacent au quotidien.

C'est en nous battant pour la Paix, la Sécurité, la Justice, la Liberté et la Laïcité que nous sommes fidèles à la mémoire de celles et ceux qui sont tombés pour elles.

S'il y a une guerre à faire, ce n'est certainement pas celle des hommes contre d'autres hommes, mais celle contre la maladie, contre l’ignorance, contre la misère et contre la faim. »

Alain Kelyor


Info Covid 19 : Les masques pour les enfants

Info Covid 19 : Les masques pour les enfants

Lire l'article