DOSSIER : Intercommunalité

lettre à M.Paul MIGUEL concernant l’affirmation du projet de territoire du Val Maubuée

Date du document : 15 Juin 2015

 

 

 

 

Monsieur Paul MIGUEL, Président,

COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION

MARNE LA VALLEE – VAL MAUBUEE

5 Cours de l’Arche Guédon - TORCY

77201 MARNE LA VALLEE Cedex 1

 

N/Réf : AK/SR/03.085

Emerainville, le 15 juin 2015

Monsieur le Président,

J’ai bien reçu la motion portant sur l’affirmation du projet de territoire du Val Maubuée.

Cette motion appelle de ma part les remarques suivantes sur les affirmations reproduites ci-dessous :

  1. « Le « faire ensemble » est l’ADN du Val Maubuée, un « faire ensemble » fondé sur l’équité entre les communes … » :

Je n’ai jamais eu l’impression, pas plus que mes colistiers, que l’équité régnait dans l’intercommunalité et que les villes de sensibilité de droite étaient traitées comme les villes de sensibilité de gauche.

Je ne vous rappellerai pas un certain nombre d’inégalités dont la principale concerne la gouvernance de votre intercommunalité (pas de vice-présidence d’EMERAINVILLE ou le refus de représentant de ma ville à l’EPAMARNE dans les années les plus importantes d’urbanisation du Val Maubuée).

  1. « Considérant la culture intercommunale ancienne du Val Maubuée faite d’équité et de solidarité entre les communes … » : Même réflexion que ci-dessus.
  2. Développement économique :
    Le développement et l’entretien des zones d’activités sont pour l’instant à l’abandon.
  3. « Mobilisation de tous pour faire baisser le chômage » : Il s’agit avant tout d’une affaire de l’Etat.
  4. « Agglomération : laboratoire d’une ville durable » : Aucune action pour EMERAINVILLE n’est prévue (pourtant la gare Emerainville/Pontault a été la première à être classée Pôle Multimodal).
  5. « Un contrat de ville ambitieux » : Notre commune a perdu sa Zone Urbaine Sensible.
  6. « Le développement de la géothermie » : Aucune étude sur EMERAINVILLE.
  7. Une agglomération dynamique :
    Nous pensons que le coût de la scène nationale de la Ferme du Buisson est excessif et que par contre la médiathèque d’EMERAINVILLE est délaissée.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

Le Maire,

Alain KELYOR